Sucre noir

À choisir, vous choisiriez l’amour ou le trésor ?

Sucre-noir

Résumé.

Dans un village des Caraïbes, la légende d’un trésor disparu vient bouleverser l’existence de la famille Otero. À la recherche du butin du capitaine Henry Morgan, dont le navire aurait échoué dans les environs trois cents ans plus tôt, les explorateurs se succèdent. Tous, dont l’ambitieux Severo Bracamonte, vont croiser le chemin de Serena Otero, l’héritière de la plantation de cannes à sucre, qui rêve à d’autres horizons.
Au fil des ans, tandis que la propriété familiale prospère, chacun cherche le trésor qui donnera un sens à sa vie. Mais, sur cette terre sauvage, la fatalité aux couleurs tropicales se plaît à détourner les ambitions et les désirs qui les consument.

Mon avis.

Ce roman débute par le naufrage du capitaine Henry Morgan et de son équipage, au sommet de la mangrove. Ils laisseront derrière eux, un somptueux trésor et la légende qui en découlera. Suite à ce naufrage, nous allons faire la connaissance 300 ans plus tard, de la famille Otero et plus particulièrement  de Serena, leur fille unique, une jeune fille pleine de rêves et d’idéaux, qui croisera sur sa route plusieurs chercheurs de trésors qui marqueront plus ou moins sa vie

Je vous avoue que le passage avec les pirates m’a un peu rebuté, étant d’une nature assez sensible, j’ai trouvé les descriptions un peu trop crus à mon goût, on pouvait m’entendre dire des  » beurk, c’est gore, oh mais c’est dégueulasse », bref vous voyez le genre… D’autres passages sont du même acabit, mais heureusement, l’auteur n’en a pas abusé.

En ce qui concerne  les personnages de ce roman, je les ai littéralement tous adorés,   sauf peut-être Eva, avec qui j’ai eu un peu plus de difficultés à certains moments, mais qui a malgré tout, elle aussi fini par m’attendrir.
L’auteur fait une description très touchante et émouvante de tous les protagonistes de son roman, on se plaît à suivre leur vie, vibrer et souffrir pour eux. Certains rêvent d’amour et de liberté, d’autres d’argent et de pouvoir, mais ils ont tous ce petit quelque chose qui fait que l’on peut se projeter en eux et les aimer tout simplement.
Que ce soit les parents, Serena, la petite vieille, qui venait une fois par an pleurer son défunt mari chez les Otero, Severo, ils m’ont tous touchés à leur manière.

Ce livre fut pour moi, une très belle découverte, ces personnages, ces légendes, ces histoires d’amour, tout y était pour me faire passer un très bon moment. Il restera, un de ces livres dont on est un peu triste d’avoir tourné la dernière page et qui nous trotte encore dans la tête un bon bout de temps.
Le point un peu négatif de cette lecture, si on peut appeler ça un point négatif, c’est que depuis la fin de ce livre, je n’arrête pas de me poser une question, à savoir… Mais comment a fait le capitaine Henry Morgan, pour faire naufrage sur la cime d’un manguier, j’aimerais vraiment savoir comment il a fait son compte.

Auteur     : Miguel Bonnefoy
Éditions   : Payot et Rivages
Catégorie  : Contemporain / Aventure
Pages      : 207

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s