La table d’émeraude

Deux histoires d’amour, deux époques, un tableau.

La-table-d'émeraude

Résumé.

Deux histoires d’amour séparées dans le temps, mais unies par le mystère de l’Astrologue, un tableau disparu de la Renaissance.

À la demande de son fiancé, Konrad, riche et puissant homme d’affaires allemand, Ana, brillante historienne d’art au musée du Prado, se met en quête de l’Astrologue, un tableau disparu. Au cours de ses recherches, elle découvre Paris sous l’occupation et la saga des Bauer, famille juive chargée de veiller sur le secret que renferme cette oeuvre qui a traversé les siècles…

Mon avis.

Pour le challenge du mois de février de la Once upon a book, nous avions reçu cet énorme roman dont le résumé m’avait tout de suite donné très très envie de le découvrir, mais qui m’avait aussi, par la même occasion pas mal refroidi de par sa taille (750 pages tout de même). Je ne sais pas vous, mais moi quand je vois un roman de cette taille, je fais une sorte de blocage, c’est d’ailleurs la principale raison de mon retard de lecture pour ce challenge. Ajouté à cela, des débuts de lecture, qui n’ont pas vraiment aidé à faire avancer le schmilblick, je n’ai jamais été aussi proche de l’abandon.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance d’Ana, historienne et passionnée d’art qui, à la demande de son fiancé, Konrad, va se mettre en quête d’un mystérieux tableau du nom de L’Astrologue. Lors de ses recherches elle découvrira l’histoire de la famille Bauer, famille juive chargée de veiller sur le précieux tableau, mais elle découvrira aussi leur vie sous l’occupation, leurs difficultés, ainsi que leurs luttes et leurs histoires d’amour. Elle tentera alors de reconstituer le puzzle de leur vie pièce par pièce tout en essayant de retrouver la trace de ce mystérieux tableau.

Mes débuts avec ce roman ont été, je dois le dire, assez difficiles. L’histoire est très longue à démarrer et ne m’a pas vraiment intéressé, plus j’avançais dans ma lecture, plus je m’ennuyais et avais du mal à m’accrocher. La seule chose qui m’a vraiment donné l’envie de poursuivre cette lecture est toute la partie sur la Seconde Guerre Mondiale, que j’ai vraiment trouvé très intéressante.
Ce roman se déroule en effet sur deux périodes bien distinctes, la Seconde Guerre Mondiale où nous allons suivre l’histoire de la famille Bauer sous l’occupation allemande et en apprendre un peu plus sur l’Astrologue. Et notre période actuelle où nous allons suivre l’histoire d’Ana et de Konrad, son fiancé qui partent eux à la recherche de ce même tableau.
Si la partie concernant Ana ne m’a pas vraiment passionné, la partie sur la famille Bauer, bien que très difficile, m’a elle totalement séduite.
Heureusement au bout de 250 pages de dure labeur, le roman commence à devenir beaucoup plus intéressant et j’ai enfin trouvé une brèche pour me glisser dans cette histoire et ne plus la lâcher. Les secrets commencent à être révélés et ma curiosité titillée.
Puis au bout de 500 pages, nouvelle accélération et là, mieux vaut être bien accroché, l’histoire devient de plus en plus captivante, haletante et encore plus passionnante. Plus que l’envie de savoir où se trouvait ce maudit tableau, j’avais pour ma part envie de savoir ce qu’était devenu la famille Bauer et Georg Von Bergheim, des personnages auxquels je m’étais terriblement attachée au fil des pages. Le tableau est passé au second plan pour moi et ce n’est pas plus mal, car ça m’a évité bien des frustrations. En effet le mystérieux tableau le restera et je trouve ça un peu dommage vu que l’histoire tourne quand même autour de lui.

Les personnages pour moi, sont un peu comme l’histoire (une partie ma plus plu que l’autre), ceux de la partie contemporaine ne m’ont pas plus touché que ça,
Ana est sympathique, passionnée, mais un peu fade à mon goût.
Konrad lui est un homme immonde que j’ai détesté dès le départ et enfin
Alain, il ressemble beaucoup à Ana, il est plutôt sympathique, mais il lui manquait, à lui aussi ce petit supplément d’âme.
Par contre, tous les personnages de la partie sur la Seconde Guerre Mondiale m’ont énormément touché,
Sara tout d’abord, c’est une jeune fille juive qui essaye de survivre comme elle peut sous l’occupation, elle est sensible et forte à la fois et j’ai beaucoup aimé assister à son évolution alors qu’elle prenait de plus en plus confiance en elle.
Jacob, l’ami de Sara depuis le tout début, il a tout fait pour la protéger et même si j’avais beaucoup d’affection pour lui au départ, il n’a malheureusement pas toujours fait les bons choix et a perdu toute mon affection au fur et à mesure de l’histoire.
Et enfin le personnage pour lequel j’ai eu le plus gros coup de coeur Georg Von Bergheim,  c’est un SS (chose que je ne cautionne bien évidemment pas le moins du monde), mais qui se pose beaucoup de questions, il a cru agir pour ses idéaux et il s’est vite rendu compte de l’horreur de la situation. Il a alors regretté profondément ses choix, mais ne pouvant plus faire marche arrière sous peine de mort, il a continué à porter son uniforme comme un fardeau. Il a alors tout fait pour éviter le pire coûte que coûte. C’est un homme foncièrement bon qui m’a énormément touché et ému. Alors, je le concède dit comme ça, ça peut paraître bizarre, mais je pense que pour vraiment comprendre mon ressenti par rapport à ce personnage, il faut avoir lu le roman.

En résumé, un roman très long au démarrage, mais qui vaut vraiment le coup d’être lu. Il est intéressant, captivant, émouvant et aussi difficile que magnifique. C’est un peu un mélange entre un roman historique et le Da Vinci Code et je dois avouer que le mélange fonctionne plutôt bien. J’ai encore une fois bien fait de ne pas abandonner ma lecture et je m’en félicite toute seule ;-).

Autrice   : Carla Montero
Éditions  : Prisma
Catégorie : Contemporain / Historique
Pages     : 747

Publié par

Grande dévoreuse de livres, tout y passe du thriller bien prenant au livre de spiritualité. Avec un bon chocolat chaud et en mangeant des clémentines, c'est encore mieux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s