Le pouvoir

Électrique et déroutant.

Le pouvoir

Résumé.

Et si les femmes prenaient enfin le pouvoir dans le monde entier ?

Aux quatre coins du monde, les femmes découvrent qu’elles détiennent le « pouvoir ».
Du bout des doigts, elles peuvent infliger une douleur fulgurante et même la mort.
Soudain, les hommes comprennent qu’ils deviennent le « sexe faible ».
Mais jusqu’où iront les femmes pour imposer ce nouvel ordre ?

Mon avis.

Lorsque je suis tombée sur ce roman dans ma librairie, le résumé m’a immédiatement interpellé et m’a surtout donné très très envie de découvrir cette histoire. Il a donc rejoint ma PAL dans la foulée et, pour une fois n’y est pas resté très longtemps, je l’ai en effet ressorti il y a peu pour le New Year books challenge du mois de mars. J’étais vraiment persuadée de passer un excellent moment et d’adorer ce roman, mais malheureusement je ressors assez déçue de cette lecture.

Dans ce roman, nous allons suivre les histoires de plusieurs femmes qui vont peu à peu se découvrir un immense pouvoir capable d’infliger les pires douleurs voir la mort, du bout de leurs doigts. Les hommes comprennent rapidement que le vent a tourné pour eux et qu’ils deviennent à leur tour le « sexe faible ».
Mais jusqu’où vont aller ces femmes ? Vont-elles se servir de ce nouveau pouvoir à bon ou à mauvais escient ? Et les hommes, comment vont-ils vivre cette situation ?

En choisissant ce roman, je m’étais déjà fait une petite idée sur l’histoire et je m’attendais vraiment à quelque chose de génial où les femmes, détentrices de ce pouvoir prouveraient aux hommes que malgré cette nouvelle force tout ce qu’elles souhaitent c’est l’égalité des sexes et qu’elles ne se serviraient du pouvoir qu’en cas de stricte nécessité. Bref je m’étais préalablement fait tout un film dans ma tête et je me suis clairement plantée.
Le message de ce livre n’est pas du tout celui auquel je m’attendais, ce qui malgré ma première déception n’est pas vraiment un problème en soit, mais plusieurs autres petits points négatifs sont venus appuyer cette déception tels que : l’alternance de points de vue qui habituellement ne me dérange pas du tout, bien au contraire, mais ici nous sommes quand même sur quatre points de vue différents et je trouve que ça fait un peu beaucoup, résultat je me suis complètement perdue et ne suis donc pas vraiment entrée dans l’histoire avant la moitié du livre.
Le style de l’autrice ou de la traductrice ne m’a pas vraiment aidé non plus et, même si j’ai trouvé la seconde partie du roman plutôt fluide, la première m’a paru assez brouillonne. À tout cela s’ajoute aussi le fait que je n’ai pas totalement adhéré à l’histoire non plus qui  tourne un peu trop, à mon goût autour de la religion.
Cependant, malgré ces quelques points négatifs, je ne peux malgré tout pas dire que cette lecture a été une totale déception ou une « contrainte », ce ne serait pas correct, car ce roman à malgré tout le mérite de nous faire nous poser pas mal de questions et nous faire réfléchir sur pas mal de points différents comme : avoir du pouvoir peut-il pervertir l’être humain ? Peut-on réellement apprendre des erreurs des autres et ne pas les reproduire quand les choses s’inversent ?
Bref, même si je suis complètement passée à côté de ce roman et que je n’ai pas apprécié ma lecture plus que ça, j’ai malgré tout apprécié le fait qu’il nous fasse réfléchir sur les travers et les déviances de l’être humain.

Les personnages quant à eux, qu’ils soient féminins ou masculins ne m’ont pas vraiment séduite non plus. Je n’ai éprouvé aucune empathie pour eux et le fait que le récit alterne régulièrement ne m’a malheureusement pas permis de bien les connaître et de m’attacher à eux. Je ne les ai donc ni aimé, ni détesté.

En résumé, un roman assez lent, un peu brouillon par moment et qui ne m’a pas vraiment séduite, mais qui a malgré tout le mérite de nous faire nous questionner sur le pouvoir quel qu’il soit et l’impact qu’il peut avoir sur l’être humain, hommes et femmes confondus.

Autrice   : Naomi Alderman
Éditions  : Calmann-Lévy
Catégorie : Science-Fiction
Pages     : 392

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

7 commentaires sur « Le pouvoir »

  1. Tout comme toi, je suis ressortie avec un avis mitigé sur cette lecture. Je m’attendais à une intrigue tournant autour de l’égalité des sexes, non pas un écrasement de l’homme. Je trouve aussi que le côté religieux prenait beaucoup de place. Malgré tout, c’est un roman qui détonne et questionne ^^

    Aimé par 1 personne

  2. Je viens de le terminer. Et tout comme toi la première partie du livre m’a laissé un peu dubitative. Je pense que cela vient de traduction qui était un peu bancale sur certains endroits. Le changement de points de vue ne m’a pas du tout dérangé cependant et j’ai adoré Roxy et Tunde. J’étais presque certaine de sortir de cette lecture totalement déçue, mais finalement je suis totalement conquise. Oui, j’aurais aimé que l’auteur montre que lorsque les femmes deviennent le « sexe fort » elles sont meilleures que les hommes et savent en faire un bon usage. Mais, son génie tient justement dans le renversement totale des choses. Il a tellement de détails sur la condition des hommes dans ce livre qui me renvoi à la condition des femmes aujourd’hui. Et finalement si ce n’était pas une question de genre tout ça ? Et si toutes ces inégalités entre les hommes et les femmes aujourd’hui allaient au delà de ces questions de genre ?
    Je pense le relire d’ici quelque temps, pour l’apprécier dans sa totalité, pour ce qu’il est. Un renversement de notre société actuelle.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai que je n’ai pas du tout vu les choses de ce point de vu là qui, du coup me fait réfléchir sur une éventuelle relecture si l’envie m’en prend. Je suis peut-être totalement passée à côté de ce roman à cause de ma trop grande déception de départ ou n’ai pas accroché à l’histoire du tout (possible aussi) . En tout cas ton commentaire me fait sacrément voir les choses autrement donc à voir, même si pour l’instant je préfère le mettre de côté. Merci 😊.

      J'aime

  3. Le sujet m’intéresse beaucoup, surtout vu mon point de vue sur le feminisme actuel que je trouve beaucoup trop radical et pas chouette pour les hommes… En tout cas, en tant que nana, je suis dérangée par la manière dont les choses tournent, du coup une dystopie sur ce sujet là pourrait fonctionner chez moi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s