Chambre obscure

Quand l’amour devient destructeur.

Chambre-obscure

Résumé.

La jeune Magda de Chambre obscure préfigure déjà l’illustre Lolita. Femme-enfant à la fois destructrice et insignifiante, elle entre dans la vie de son amant, respectable bourgeois, pour sa joie et pour son malheur.
On ne peut suivre que fasciné ce lent glissement vers l’enfer d’un homme possédé par l’amour impossible.

Mon avis.

Ce mois-ci, pour le club de lecture Il est bien ce livre, nous avions le choix entre lire un tome de la saga Le goût du bonheur de Marie Laberge ou, en petit clin d’oeil au salon du livre de Paris, choisir de mettre la littérature russe à l’honneur. J’ai pour ma part fait le second choix sachant que, quoi qu’il en soit j’aurais toujours plus de mal à me lancer dans un roman d’un auteur ou d’une autrice russe que dans la saga de Marie Laberge qui elle me fait envie depuis un bon bout de temps déjà. J’ai donc ressorti un livre qui traînait depuis un bon moment dans ma bibliothèque et contre toute attente, j’ai trouvé cette lecture vraiment bien.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Bruno Kretchmar, la quarantaine, qui a apparemment tout pour être heureux, une gentille et jolie femme, une petite fille adorable et une belle situation. Mais, en creusant bien, on s’aperçoit vite qu’il lui manque quelque chose, qu’il trouvera le jour où il fera la connaissance de la jeune Magda, 16 ans, une femme-enfant capricieuse, manipulatrice et vénale qui le séduira et s’immiscera petit à petit dans sa vie. Dès lors Bruno entamera une lente descente aux enfers, consumé par cet amour impossible.

Assez sceptique au départ sur le fait que ce roman puisse me plaire outre-mesure, j’étais malgré tout très attiré par son résumé. Je me suis donc lancée dans cette lecture en me disant qu’au vu de sa taille je ne risquais de toute façon pas grand-chose.
Étant un peu déstabilisée par le style de l’auteur (ou de la traduction) durant les premières pages, j’ai mis un peu de temps avant d’entrer pleinement dans l’histoire, mais une fois fait, j’ai trouvé cette lecture très prenante, agréable à lire et vraiment passionnante.
Nous allons assister impuissant•e•s à la lente descente aux enfers de cet homme, consumé par la passion qu’il porte à cette toute jeune fille manipulatrice et capricieuse. Alors, concrètement, appelons un chat un chat, nous sommes ici face à un cas d’inceste avéré et on pourrait dire à première vue que Bruno est un personnage immonde et un sacré pervers, mais l’auteur est arrivé ici, à faire passer Bruno pour la pauvre victime de cette jeune femme cupide et manipulatrice en faisant de Magda, un personnage imbuvable au possible et ça marche. Pas une seconde lors de ma lecture je n’ai vu Magda comme une victime et Bruno comme bourreau. Les rôles sont inversés à la perfection et ne m’en suis même pas rendue compte. Ce n’est qu’une fois le roman terminé que je me suis dit 16 ans, 40 ans, il y a comme un problème là non…
J’ai quoi qu’il en soit passé un très bon moment en compagnie de ce roman riche en rebondissements et retournements de situations.

La psychologie des personnages est elle, extrêmement bien fouillée et j’ai vraiment beaucoup apprécié le personnage de Bruno Kretchmar, c’est un homme bon et vraiment très gentil qui, du jour au lendemain perd totalement pied en tombant éperdument amoureux d’une jeune fille certes d’une grande beauté, mais aussi très manipulatrice.
Magda justement, c’est une jeune fille détestable au possible, capricieuse, vénale, exclusive, profiteuse et j’en passe, un vrai petit démon.

En résumé, un roman fascinant et prenant sur la lente descente aux enfers d’un homme prêt à tout pour l’amour d’une jeune fille. Une très belle découverte.

Auteur    : Vladimir Nabokov
Éditions  : Grasset (Les Cahiers Rouges)
Catégorie : Contemporain / Drame
Pages     : 230

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres, tout y passe du thriller bien prenant au livre de spiritualité. Avec un bon chocolat chaud et en mangeant des clémentines, c'est encore mieux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s