Lebenstunnel – 1. Allégeance

Et si Hitler avait gagné la Seconde Guerre mondiale…

Lebenstunnel-1-Allégeance

Résumé.

Et si le dénouement de la Seconde Guerre mondiale n’était pas celui que l’on connaissait ?
200 ans après la victoire d’Hitler. Germania n’est plus un mythe. La race aryenne tant espérée par le Führer domine le monde et toutes les autres ethnies ont été éradiquées de la planète.
Krista, jeune Aryenne, travaille dans un Lebensborn. Elle a été élevée dans le moule de la race pure et ne connaît que ce mode de vie, jusqu’au jour où elle suit malgré elle une femme dans les égouts de la ville. Ce qu’elle y découvre va ébranler toutes ses convictions et peut remettre en question le fonctionnement même du monde dans lequel elle vit.

Mon avis.

Ce livre dormait déjà depuis un petit moment dans ma PAL et il y serait probablement encore si je ne n’avais pas eu, pour je ne sais quelle raison, une furieuse envie de le dévorer là, tout de suite, maintenant. Résultat, je ne regrette pas une seule seconde cette envie de lecture sauvage, ce roman est une vraie pépite et j’ai vraiment passé un excellent moment.

Dans ce roman, nous allons nous retrouver projetés 200 ans après la victoire d’Hitler et allons faire la connaissance de Krista, une jeune Aryenne qui a été élevée dans le moule de la race pure et qui ne connaît rien d’autre que cette façon de vivre. Un soir, elle va devoir suivre, malgré elle, une femme dans les égouts de la ville et va y découvrir quelque chose qui va radicalement changer sa vie.

L’autrice va nous projeter, dès les premières pages de son roman en 2145 à Germania, ville très épurée dans tous les sens du terme, où la race aryenne domine le monde et où rien n’est laissé au hasard. L’histoire se met très rapidement en place et nous avons à peine le temps de prendre nos marques que nous voilà plongés dans l’horreur, le début du roman fait vraiment froid dans le dos, surtout qu’en y réfléchissant bien… ça aurait malheureusement pu donner ça.
Nous allons donc suivre Krista, une jeune fille qui ne se pose pas vraiment de questions et vit sa vie tranquillement. Elle est née à Germania, ne connaît que cette vie et pour elle, il n’y a rien de plus normal… Jusqu’à ce fameux jour où toutes ses certitudes vont s’effondrer.
Nous allons alors la suivre lors de ses questionnements et ses nombreuses remises en question sur elle-même, sur sa ville, les personnes qui l’entourent, mais aussi sur son peuple.
J’ai vraiment beaucoup aimé suivre son évolution et sa remise en question plutôt brutale. L’histoire est vraiment bien construite, très fluide, très addictive, mais aussi très riche en rebondissements. Si certains étaient prévisibles, d’autres m’ont vraiment laissé sur les fesses. Tension, machination, intolérance et questionnements sont au centre de ce roman très prenant où les personnages ne seront pas toujours tout noir ou tout blanc.

Les personnages justement… si au départ j’ai eu beaucoup de mal avec le personnage de Krista, qui ne savait pas vraiment ce qu’elle voulait et qui avait le don de m’agacer en reprochant aux autres tout ce qu’elle ne se gênait pas de faire elle-même, je me suis petit à petit attachée à elle. Elle est passée de la bonne petite Aryenne effacée à une jeune fille plus sûre d’elle, qui ne se laisse pas plus marcher sur les pieds et qui prend enfin des décisions.
Élias, c’est le beau gosse par excellence (hé oui, il y a de la romance dans l’air…), c’est un battant, il est sûr de lui et va peu à peu évoluer et prendre les choses en main à leurs risques et périls. C’est un personnage que j’ai beaucoup aimé, mais qui cache encore pas mal de secrets qui, je l’espère seront révélés dans le tome 2.

En résumé, et si…  est la grande question de ce roman poignant, addictif et qui fait véritablement froid dans le dos. J’ai vraiment passé un excellent moment de lecture et suis pressée d’attaquer enfin le tome 2.

Autrice   : Oxanna Hope
Éditions  : Rebelle
Catégorie : Science-Fiction
Pages     : 290

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres, tout y passe du thriller bien prenant au livre de spiritualité. Avec un bon chocolat chaud et en mangeant des clémentines, c'est encore mieux.

4 commentaires sur « Lebenstunnel – 1. Allégeance »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s