Erased 6

Ça y est, les réponses arrivent enfin…

Erased-6

💔 Risque de spoils sur les tomes précédents.

Résumé.

Pour éviter à Aya Nakanishi le sort tragique qu’elle a connu lors de la première année 1988, Satoru essaie de se rapprocher de la fillette, ce qui se révèle plus compliqué que prévu ! Heureusement, l’intervention inopinée de Kazu lui fait forte impression et permet de se diriger vers un nouvel avenir.
Hélas, c’est au tour de Misato de se retrouver isolée… Le jeune garçon décide donc de la suivre au gymnase, mais voilà qu’elle disparaît en plein match ! Satoru demande alors à M. Yashiro, son instituteur, de l’aider à la retrouver. Une décision qui pourrait s’avérer lourde de conséquences…

Mon avis.

Alors que je refermais le tome précédent pleine de doutes, avec beaucoup de questions en suspens et la furieuse envie de dévorer la suite dans la foulée, j’ai malgré tout réussi à patienter un peu, car il faut l’avouer, je n’étais pas vraiment prête à savoir si mes doutes étaient fondés ou non…

Nous retrouvons donc cette fois-ci Satoru dans un tome très malaisant, angoissant et il faut le dire assez dérangeant. On apprend enfin la véritable identité du tueur en série dans ce sixième tome, tome qui le mettra d’ailleurs sur le devant de la scène et autant vous dire qu’en apprendre plus sur sa psychologie, sa façon d’être, de penser et sur sa vie en général et bien ça fait vraiment froid dans le dos.
Je suis restée tout au long de ma lecture comme en apnée livresque (terme totalement inventé, mais qui représente très bien mon état du moment)) et complètement choquée par toutes ses révélations.
Cette suite est malsaine, flippante et dérangeante au possible, mais ça ne s’arrête pas là, l’auteur joue avec nos nerfs en nous apportant moult rebondissements et un cliffangher final des plus frustrant. Cette fois-ci j’ai la suite dans ma bibliothèque, mais honnêtement, je ne pense pas la lire de suite, car contrairement aux autres fois, j’ai cette fois-ci besoin d’un peu de temps pour digérer le tout.
J’ai encore une fois adoré ce tome qui est pour moi un vrai coup de coeur.

En résumé, un tome qui nous révèle enfin l’identité du coupable en le mettant sur le devant de la scène. Malaise et gêne sont donc au centre de l’histoire, mais c’est encore une fois une belle réussite. Je n’ai qu’un mot à dire… Whaou.

Auteur    : Kei Sanbe
Éditions  : Ki-oon
Catégorie : Manga
Pages     : 194

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres, tout y passe du thriller bien prenant au livre de spiritualité. Avec un bon chocolat chaud et en mangeant des clémentines, c'est encore mieux.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s