Erased 8

C’est la fin, enfin presque…

Erased-8

💔 Risque de spoils sur les tomes prĂ©cĂ©dents.

Résumé.

En recouvrant une partie de ses souvenirs, Satoru perd Ă  nouveau conscience et reste dans le coma pendant plus d’un an. À son rĂ©veil, il dĂ©cide de tout faire pour retrouver Airi, convaincu que revoir la jeune fille lui permettra de rassembler les piĂšces manquantes de sa mĂ©moire, et surtout de se rappeler l’identitĂ© du tueur…

Mais voilĂ  que les Ă©vĂ©nements s’accĂ©lĂšrent : invitĂ© Ă  participer Ă  une sortie Ă  l’Ă©tang des CamĂ©lias avec d’autres patients de l’hĂŽpital, Satoru compte bien utiliser cette occasion pour tendre un piĂšge Ă  l’assassin… un piĂšge dans lequel il pourrait bien jouer le rĂŽle de l’appĂąt !

Mon avis.

Et voilĂ , j’arrive Ă  la fin de ce super manga et, mĂȘme si j’ai hĂąte de connaĂźtre le dĂ©nouement final de cette histoire, je dois avouer que je suis aussi un peu « triste » qu’il se termine dĂ©jĂ , d’autant plus que ce manga Ă©tait mon tout premier, mais pas le dernier ça c’est sĂ»r.
Nous allons y retrouver une « derniĂšre » fois Satoru dans un face Ă  face qui mettra un terme dĂ©finitif Ă  toute cette enquĂȘte et qui se finira obligatoirement moins bien pour l’un des deux personnages, mais lequel…

Si j’avais Ă©tĂ© un peu déçue du prĂ©cĂ©dent tome que j’avais trouvĂ© assez mou et relativement planplan, j’avais malgrĂ© tout bon espoir que cette fin soit Ă  la hauteur du reste du manga et heureusement, ce fut le cas.
L’ouverture de ce dernier tome m’a totalement surprise et est vraiment excellente. Je ne m’attendais pas du tout Ă  ça et autant vous dire que ça a effacĂ© toutes mes craintes quant Ă  une possible dĂ©ception. L’auteur mĂšne la fin de son histoire tambour battant et joue avec nos nerfs une toute derniĂšre fois.
Le manga termine donc avec une vraie bonne fin fermĂ©e comme je les aime, mĂȘme si je dois avouer que je l’ai trouvĂ© un peu expĂ©ditive.

J’ai donc vraiment adorĂ© ce dernier tome ainsi que toute la sĂ©rie en gĂ©nĂ©ral et suis vraiment ravie d’ĂȘtre tombĂ©e dessus pour ma toute premiĂšre lecture de manga. GrĂące ou Ă  cause de lui, je suis tombĂ©e complĂštement amoureuse de ce genre de lecture et des mangas en gĂ©nĂ©ral et espĂšre vraiment en dĂ©couvrir beaucoup d’autres de cette trempe lĂ .
Et comme dit l’adage « quand il n’y en a plus  il y en a encore », je vais de ce pas lire le hors sĂ©rie pour me replonger une toute derniĂšre fois dans l’univers de Kei Sanbe et pourquoi pas poursuivre avec l’animĂ© et la sĂ©rie.

En rĂ©sumĂ©, un dernier tome Ă  l’ouverture trĂšs surprenante, un jeu du chat et de la souris stressant et prenant et un grand final certes un peu trop rapide, mais excellent. Une vraie rĂ©ussite.

Auteur    : Kei Sanbe
Éditions  : Ki-oon
Catégorie : Manga
Pages     : 210

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

RĂ©pondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s