Erased 8

C’est la fin, enfin presque…

Erased-8

💔 Risque de spoils sur les tomes précédents.

Résumé.

En recouvrant une partie de ses souvenirs, Satoru perd à nouveau conscience et reste dans le coma pendant plus d’un an. À son réveil, il décide de tout faire pour retrouver Airi, convaincu que revoir la jeune fille lui permettra de rassembler les pièces manquantes de sa mémoire, et surtout de se rappeler l’identité du tueur…

Mais voilà que les événements s’accélèrent : invité à participer à une sortie à l’étang des Camélias avec d’autres patients de l’hôpital, Satoru compte bien utiliser cette occasion pour tendre un piège à l’assassin… un piège dans lequel il pourrait bien jouer le rôle de l’appât !

Mon avis.

Et voilà, j’arrive à la fin de ce super manga et, même si j’ai hâte de connaître le dénouement final de cette histoire, je dois avouer que je suis aussi un peu « triste » qu’il se termine déjà, d’autant plus que ce manga était mon tout premier, mais pas le dernier ça c’est sûr.
Nous allons y retrouver une « dernière » fois Satoru dans un face à face qui mettra un terme définitif à toute cette enquête et qui se finira obligatoirement moins bien pour l’un des deux personnages, mais lequel…

Si j’avais été un peu déçue du précédent tome que j’avais trouvé assez mou et relativement planplan, j’avais malgré tout bon espoir que cette fin soit à la hauteur du reste du manga et heureusement, ce fut le cas.
L’ouverture de ce dernier tome m’a totalement surprise et est vraiment excellente. Je ne m’attendais pas du tout à ça et autant vous dire que ça a effacé toutes mes craintes quant à une possible déception. L’auteur mène la fin de son histoire tambour battant et joue avec nos nerfs une toute dernière fois.
Le manga termine donc avec une vraie bonne fin fermée comme je les aime, même si je dois avouer que je l’ai trouvé un peu expéditive.

J’ai donc vraiment adoré ce dernier tome ainsi que toute la série en général et suis vraiment ravie d’être tombée dessus pour ma toute première lecture de manga. Grâce ou à cause de lui, je suis tombée complètement amoureuse de ce genre de lecture et des mangas en général et espère vraiment en découvrir beaucoup d’autres de cette trempe là.
Et comme dit l’adage « quand il n’y en a plus  il y en a encore », je vais de ce pas lire le hors série pour me replonger une toute dernière fois dans l’univers de Kei Sanbe et pourquoi pas poursuivre avec l’animé et la série.

En résumé, un dernier tome à l’ouverture très surprenante, un jeu du chat et de la souris stressant et prenant et un grand final certes un peu trop rapide, mais excellent. Une vraie réussite.

Auteur    : Kei Sanbe
Éditions  : Ki-oon
Catégorie : Manga
Pages     : 210

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s