Des noeuds d’acier

Méfiez-vous des apparences…

Des-noeuds-d'acier

Résumé.

Avril 2001. Dans la cave d’une ferme miteuse, au creux d’une vallée isolée couverte d’une forêt dense, un homme est enchaîné. Théo, quarante ans, a été capturé par deux frères, deux vieillards qui ont fait de lui leur esclave.
Comment a-t-il basculé dans cet univers au bord de la démence ? Il n’a pourtant rien d’un proie facile : athlétique et brutal, Théo sortait de prison quand ces vieux fous l’ont piégé au fond des bois. Les ennuis, il en a vu d’autres. Alors, allongé contre les pierres suintantes de la cave, battu, privé d’eau et de nourriture, il refuse de croire à ce cauchemar. Il a résisté à la prison, il se jure d’échapper à ses geôliers.

Mon avis.

Comme vous l’avez peut-être remarqué sur la couverture, ce roman m’avait été offert pour l’achat de deux poches, j’avais donc choisi celui-ci un peu au hasard et le hasard faisant souvent très bien les choses, j’ai plus qu’adoré ma lecture qui au passage est une vraie bonne claque.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Théo, 40 ans, qui, venant tout juste de sortir de prison, se décide à quitter la ville histoire de passer à autre chose, prendre l’air et surtout échapper à son passé. Malheureusement pour lui sa liberté sera de courte durée, car il va très rapidement se faire capturer par deux frères qui vont le séquestrer, lui faire vivre les pires horreurs et cerise sur le gâteau, s’en servir comme esclave.
Sauf que Théo n’est vraiment pas décidé à baisser les bras et fera tout pour sortir de cet enfer et retrouver sa liberté.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman qui, une fois ouvert, ne se repose pas aussi facilement que ça.
L’histoire est certes toute simple, mais extrêmement bien faite. Elle est dure, glauque, troublante et assez dérangeante. L’autrice nous plonge avec horreur dans toute l’atrocité du genre humain avec cette histoire coup de poing qui ne vous laissera certainement pas indemne.
Le style de l’autrice est assez simple, fluide, mais vraiment très percutant. Elle va droit au but en ne nous épargnant aucun détail si bien qu’on pourrait presque sentir l’humidité et la crasse qui règne dans cette cave.
Mais ce roman bien que très fluide et addictif, n’est pas aussi « facile » à lire qu’on pourrait le croire, il est en effet assez malaisant et il faut vraiment pouvoir supporter certaines scènes assez atroces. Mis à part ça c’est une excellente lecture qui fait son petit effet.

Les personnages sont quant à eux extrêmement bien campés et hormis le pauvre Théo qui n’avait rien demandé à personne, sont vraiment flippants et dérangeants. Ils mettent le lecteur/la lectrice très mal à l’aise et c’est le but.

En résumé, un très bon thriller dérangeant et glauque au possible qui ne vous laissera certainement pas indemne. J’ai vraiment adoré ce roman, mais je dois avouer que mon estomac et mon coeur sont vraiment soulagés d’être sorti de cet enfer et une chose est sûre, je ne regarderais plus les personnes âgées du même oeil pendant un bon moment.

Autrice   : Sandrine Collette
Éditions  : Le Livre de Poche
Catégorie : Thriller
Pages     : 257

 

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s