Young Elites – tome 1

Noirceur et jeux de pouvoir…

Young-Elites

Résumé.

Adelina a survécu à l’épidémie qui a ravagé son pays. Elle en a gardé des marques : ses cheveux sont passés du noir à l’argenté et une cicatrice barre le côté gauche de son visage. Pour son père, elle est désormais une malfetto, impossible à marier. Mais la rumeur dit que les survivants comme Adelina n’auraient pas récolté que des cicatrices…
Ils auraient acquis des superpouvoirs et se seraient regroupés, menaçant l’autorité en place.

Mon avis.

La première fois que j’ai découvert ce roman, je suis tombée dessus un peu par hasard lors d’une virée shopping spéciale livres et son résumé m’avait immédiatement séduite, j’avais cependant décidé de rester raisonnable ce jour-là et suis donc repartie sans. Manque de bol, le jour où j’ai voulu me l’acheter pour de bon, j’avais oublié et le nom et l’autrice du roman et les seules choses dont je me souvenais étaient que le personnage de l’histoire avait survécu à une épidémie et que ses cheveux étaient devenus tout blanc, allez faire quelque chose avec ça… Par chance, je suis retombée dessus en format poche il y a peu et là, franchement, je n’ai pas tergiversé bien longtemps avant de me le prendre. Malheureusement, je ressors de cette lecture, assez mitigée et ce, contrairement aux nombreux avis positifs qu’a pu avoir ce livre.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance d’Adelina, une jeune femme qui a eu « la chance » de survivre à une épidémie meurtrière qui avait alors ravagé son pays. Elle reste cependant physiquement marquée par cette maladie qui lui a laissé une cicatrice sur le visage et des cheveux argentés. Devenue impossible à marier, selon les dires de son père, il n’aura de cesse de la rejeter et lui préférera sa soeur.
Mais la rumeur dit que les survivants n’auraient pas qu’hérité de marques physiques, mais aussi de superpouvoirs. Ils seraient tous regroupés quelque part et menaceraient l’autorité en place.

Après avoir recherché ce roman pendant un long moment, j’en attendais énormément, car en plus de me faire très, très envie, il me vendait vraiment du rêve, de l’action, de la trahison et surtout, un excellent moment de lecture. J’avais donc mis la barre très haut quant à mes attentes et malheureusement un peu trop je pense.
Ceci dit, le livre n’est pas mauvais du tout bien au contraire, mais il n’a pas fait mouche avec moi et bien que l’autrice est une très belle plume et que l’univers qu’elle a créé est tout simplement dingue, je n’ai à aucun moment réussi à entrer dans son histoire.

Ce premier tome est un peu trop introductif à mon goût et il m’a légèrement déçu de par son manque d’action et de rebondissements. Je l’ai trouvé finalement assez plat et me suis ennuyée sur les 3/4 de l’histoire. Je trouve qu’il y avait un peu trop de longueurs tout au long du livre et cela a clairement contribué à mon ennui.
L’univers est malgré tout vraiment très sympa, inédit et assez original au vu de l’époque à laquelle se déroule l’histoire, pour être souligné. On dirait un peu une époque médiévale et on sent vraiment les influences italiennes dans cette histoire où la magie bien que très étrange est tout simplement bluffante. En effet, les personnes qui développent ces pouvoirs se servent, la plupart du temps, de leurs émotions, bonnes ou mauvaises pour faire fonctionner leurs pouvoirs et j’ai vraiment beaucoup aimé ce point-là.

Malgré ces quelques points positifs, je reste à ce jour trop mitigée pour poursuivre cette saga, car même si par moment, j’étais vraiment à fond dedans et que l’histoire arrivait à me captiver, le sentiment qui prédomine reste l’ennui et ça m’embête vraiment, surtout au vu du potentiel de ce roman et des très bons avis qu’il a obtenu un peu partout, mais bon, comme on dit, tous les goûts sont dans la nature.

Les personnages quant à eux auraient selon moi mérité d’être un peu plus développés et pour être honnête, je n’ai réussi à m’attacher à aucun d’eux, mais, parce que oui il y a un mais, j’ai vraiment beaucoup aimé ce que l’autrice en a fait, en effet, aucun d’eux n’est ni tout blanc, ni tout noir et ils oscillent assez souvent entre le bien et le mal. Ils sont un peu comme sur une corde raide et peuvent basculer d’un côté ou de l’autre à tout moment et cet aspect de leur personnalité m’a vraiment beaucoup plu.
Ils sont tous assez sombres, secrets et mystérieux, en particulier Adelina qui peine souvent à contenir ses pulsions et il n’y a pas beaucoup d’héroïne comme elle.

En résumé, un premier tome un peu trop introductif à mon goût et il m’a malheureusement manqué trop de choses pour que je poursuive cette saga. Je tiens cependant à souligner le style de l’autrice, son univers et ses personnages, qui sont par contre vraiment très chouettes.

Autrice   : Marie Lu
Éditions  : Le Livre de Poche
Catégorie : Jeunesse/Science-Fiction
Pages.    : 379

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s