Le Club des punks contre l’apocalypse zombie

Des punks, des zombies et un sacré délire.

Le-club-des-punks-contre-l'apocalypse-zombie

Résumé.

Paris n’est plus que ruine.
Et le prix de la cervelle fraîche s’envole.

Heureusement, il reste des punks.
Et des bières.
Et des acides.
Et un groupe électrogène pour jouer du Discharge.
Le Club des punks va pouvoir survivre à l’Apocalypse.
Enfin, si en plus des zombies, les gros cons n’étaient pas aussi de sortie…

Il est grand temps que l’anarchie remette de l’ordre dans le chaos !

Politiquement incorrect, taché de bières et de Lutte finale, Le Club des punks contre l’apocalypse zombie est un condensé d’humour salutaire.

Mon avis.

Première lecture du  Pumpkin Autumn Challenge 2018 pour le menu Automne frissonnant et la sous-catégorie « Vous prendrez bien un verre de True Blood ? » et malheureusement première lecture assez mitigée pour moi, mais qui tend quand même plus vers la bonne lecture que vers la déception pure et dure.

Dans ce roman, nous allons nous retrouver dans un Paris en ruine après une grosse invasion zombie, seul salut pour les quelques rescapés, une bande de punks, accrocs à la musique punk, aux acides et aux bières… Ça promet.

Quand je suis tombée sur ce roman en librairie, j’ai tout de suite compris qu’il n’allait pas être banal et que l’on se dirigeait plutôt vers quelque chose d’assez perché et je ne me suis vraiment pas trompée, ça l’a malheureusement été un peu trop pour moi pour le coup.
Et si au début de ma lecture j’ai vraiment adhéré au style du roman, qui est complètement barré et loufoque à souhait et que j’ai plutôt bien ri, j’ai commencé à avoir plus de mal vers le milieu du roman et n’ai alors plus réussi à me replonger totalement dans l’histoire et ce jusqu’à la fin.

L’histoire en elle-même est plutôt sympathique, drôle, assez gore, pleine d’action et de rebondissements et j’ai assez souvent oscillé entre crise de rire et dégoût profond lors de certaines scènes et descriptions et ce pendant une bonne partie du roman, mais petit à petit et sans savoir réellement pourquoi, je me suis  lassée de ce délire post-apocalyptique et m’y suis un peu perdue. Ça ne m’amusait plus vraiment, et plus on avançait dans l’histoire, plus ça devenait barré et moins j’accrochais. Je pense honnêtement que mon manque de connaissance de certaines références citées dans le livre y est pour beaucoup dans cette baisse de régime et je crois que je ne comprenais pas tout non plus.
Ça reste malgré tout une chouette lecture et les personnages m’ont vraiment beaucoup plu, ne serait ce que pour leurs noms…

Dans cette petite bande complètement déjantée, vous pourrez retrouver :
Deuspi et Fonsdé, un duo vraiment très drôle avec leurs petites expériences qui m’ont provoqué bien des fou-rires.
Eva, la miss anti tout du groupe.
Kropotkin, le « leader » du groupe.
Mange-poubelle, le freegan qui déteste le savon et enfin,
Glandouille et Pustule, les deux punks à chiens.
Pas inquiets pour un sou, cette bande croira d’abord à un mauvais trip avant de se rendre compte que non… Les zombies sont bien là et s’entre-bouffent dans les rues. Pour tenter de remettre un peu d’ordre dans ce gros bordel, ils partiront donc tous pour un périple complètement déjanté dans tout Paris, une autre manière de visiter cette belle ville pour nous simples lecteurs et lectrices…

En résumé, un roman qui avait vraiment bien commencé, mais qui m’a malheureusement laissé sur le bas côté en plein milieu de l’histoire. C’était drôle, prenant, complètement perché, mais un peu trop pour moi.

Auteur    : Karim Berrouka
Éditions  : ActuSF
Catégorie : Fantastique
Pages     : 413

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s