Je ne serai plus jamais seul

Après la maison hantée, place à la maison de retraite…

Je-ne-serai-plus-jamais-seul

Résumé.

Juliette est recrutée comme aide-soignante dans une maison de retraite très particulière, réservée aux aînés les plus fortunés. La somptueuse résidence est située à l’intérieur d’un vieux château, qu’on disait autrefois hanté.
Aujourd’hui encore, il s’y passe de drôles de choses, telles que des disparitions subites et inexpliquées, qui pourtant n’inquiètent personne. D’abord éblouie par ce lieu magique, Juliette découvre peu à peu la face sombre du château.
Malheureusement, son destin ne repose que sur la vieille dame du 3ème étage, qui ne parle à personne depuis des années. Seul le récit de son passé pourrait sauver Juliette…
Mais y parviendra-t-elle ?

Mon avis.

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2018 pour la sous-catégorie « Le cri de la Banshee », j’avais découvert ce roman ou plutôt son autrice sur Twitter et étais immédiatement tombée sous le charme du résumé de son livre. Je me suis donc empressée de le rajouter à ma PAL pour ce challenge et, même si ce roman n’est pas tout à fait ce à quoi je m’attendais, c’est indéniablement une excellente lecture, voir même un petit coup de coeur.

Nous allons ici faire la connaissance de Juliette, une jeune aide-soignante fraîchement embauchée dans une somptueuse maison de retraite pour les plus fortunés. Située à l’intérieur d’un château hanté, des choses étranges s’y passe encore aujourd’hui, mais qui  visiblement n’inquiètent personne, sauf peut-être Juliette, qui va peu à peu découvrir la face sombre de ce château grâce à une patiente qui ne parlait plus à personne depuis plusieurs années et qui, grâce à son récit pourrait bien sauver Juliette…

En commençant ce roman, je m’attendais honnêtement à avoir peur, à sursauter à chaque page, voir même à être terrorisée, mais une chose est sûre, je ne m’attendais certainement pas à ça…
Ce roman est totalement différent de l’idée que je m’en faisais et même si par moment j’ai quand même bien flippé, la peur et l’angoisse que j’ai pu ressentir face à cette histoire a été très différente, plus prenante, sourde, comme tapie dans l’ombre et presque « douce ». Un peu comme la sensation que l’on peut ressentir en regardant un film et que l’on sait qu’il va se passer quelque chose d’horrible, mais que l’on ne peut être que dans l’attente de cet événement.
L’autrice nous tient en effet et dès le début de son histoire, comme dans un état « d’apesanteur » et d’attente. On sait que quelque chose cloche, mais on ne sait pas encore quoi. Tout est flou, plein de mystères, de fausses pistes et se déroule dans une atmosphère ultra pesante, un peu comme un piège qui se refermerait tout doucement sur nous avant la révélation finale.

L’histoire est prenante, captivante et impossible à lâcher avant de savoir de quoi il retourne vraiment et quand on le découvre enfin et que l’on commence doucement à comprendre, l’histoire prend, selon moi une tout autre dimension et devient à mon sens beaucoup plus profonde. Alors, je ne sais pas si c’est voulu ou si ça vient de moi, mais j’ai trouvé cela empreint d’une tristesse et d’une émotion toute particulière et ça m’a littéralement retournée. J’ai trouvé cela horrible, glauque et pourtant très touchant et émouvant et j’ai adoré ça.

Le seul petit truc qui a empêché ce roman d’être un gros coup de coeur a été pour moi, l’alternance passé présent, qui en soit est super intéressant, mais qui m’a un peu perdu du fait qu’il n’est pas précisé dans quelle temporalité on se trouve à chaque chapitre. Alors certes, on finit par s’en rendre compte, mais durant ce court laps de temps, je sortais un peu de l’histoire en me posant des questions et du coup ma lecture perdait un peu en fluidité.
L’autre chose avec laquelle j’ai eu un peu de mal est le nombre assez conséquent de personnages qui avaient parfois des prénoms assez similaires, comme par exemple Bobby et Billy. Je me perdais assez souvent et devais parfois faire des petits retours en arrière parce que je me mélangeais les pinceaux.

Mis à part ce détail, j’ai trouvé que les personnages étaient vraiment bien campés et j’ai adoré les suivre tout au long de cette histoire. Ils étaient, pour la plupart, très attachants, touchants et savoir ce qu’il leur arrive dans l’histoire (et ce que je vous laisse bien évidemment découvrir par vous-même), m’a beaucoup émue.

En résumé, un roman d’horreur très prenant, captivant, mais qui est finalement bien plus que cela. C’est d’ailleurs, je crois, la première histoire d’horreur qui a su me bouleverser à ce point… Une vraie claque.

Autrice   : Ena L.
Éditions  : Sarah Arcane
Catégorie : Horreur
Pages     : 374

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « Je ne serai plus jamais seul »

  1. J’avoue que les flash-back etc, si ce n’est pas précisé, c’est parfois dur à suivre. 😭 Cela dit maintenant, j’ai bien envie de le lire ! Je le garde en réserve pour le PumpkinAutumnChallenge 2019 des fois qu’un thème puisse lui convenir. 🙂💖 Pour le Cri de la Banshee j’ai lu « La maison des damnés » qui était vraiment pas mal, il devrait te plaire aussi (ou pas mais je m’en voudrais de te l’avoir conseillé du coup).

    Aimé par 1 personne

    1. La maison des damnés a l’air pas mal du tout, merci pour le conseil, je l’ai noté dans ma wishlist pour l’année prochaine du coup et s’il ne me plaît pas (ce dont je doute), ce n’est pas très grave, j’adore faire de nouvelles découvertes et se laissé surprendre fait un peu partie du jeu 😊.

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s