Les filles de Salem – Comment nous avons condamné nos enfants

« Ce livre est dédié aux sorcières d’aujourd’hui et de demain. Que le feu jamais ne s’éteigne. »

Les-filles-de-Salem-1

Résumé.

Je me nomme Abigail Hobbs.
J’ai quatorze ans.
J’habite avec mes parents à Salem Village.
J’ai vécu une enfance heureuse, à l’abri des soucis.
Oui, pas le moindre nuage à l’horizon.
Puis il y eut ce jour fatidique. J’étais dans ma treizième année.
Je m’en souviens précisément… Le jour où tout a commencé…

Mon avis.

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2018 pour la sous-catégorie « Balai Pattes ! », cette BD me faisait vraiment très très envie depuis un petit moment et je la trouvais tout simplement parfaite pour ce challenge, c’est donc sans grandes hésitations qu’elle a rejoint ma PAL et j’en suis vraiment plus que ravie. Cette lecture a été une claque monumentale et presque un coup de coeur.

Nous allons y faire la connaissance d’Abigail Hobbs, 17 ans, qui va nous raconter l’histoire de la chasse aux sorcières de Salem dont elle fut elle-même l’une des nombreuses victimes…
Suspectées d’être possédées par le démon, des jeunes filles de ce village puritain dénoncent alors d’autres membres de la communauté de les avoir ensorcelées.
Dès lors la psychose se répandra comme un feu de poudre, jusqu’à donner lieu au tristement célèbres procès de Salem et aux exécutions qui en ont découlées.

Lors de l’achat de cette BD, j’avais mis la barre très très haut quant à mes attentes et franchement, je ne suis pas déçue. Cette BD est un vrai électrochoc et croyez-moi, elle vaut vraiment le détour et mériterait d’être lue par le plus grand nombre.
Je connaissais comme un peu tout le monde et dans les grandes lignes l’histoire des sorcières de Salem, mais cela ne m’a clairement pas empêché d’être une nouvelle fois toute retournée, choquée et très en colère face à l’histoire de toutes ses femmes brimées, attaquées et accusées à tort parce qu’elles étaient parfois « différentes », qu’elles souhaitaient tout simplement s’exprimer, être libres et qu’au fond, leur seul tord était d’être nées femmes.
Cette histoire nous montre avec quelle rapidité et quelle puissance, une psychose peut s’étendre et surtout à quel point l’être humain « en général » peut être lâche et hypocrite.
Toute l’horreur de la situation y est parfaitement retranscrite et fait de cette BD une oeuvre forte, émouvante et nécessaire pour comprendre, se rappeler et surtout, ne jamais oublier.

Les dessins sont pour moi le seul petit point négatif de cette BD et honnêtement, ils ne m’ont pas plus du tout. Ceci dit, je savais à quoi m’attendre en l’achetant et je trouve qu’ils apportent malgré tout ce côté oppressant, triste, mais aussi joyeux quand c’est nécessaire, à l’histoire et je pense sincèrement que s’ils avaient été différents, cette histoire n’aurait peut- être pas eu le même impact visuellement parlant.

En résumé, une BD forte, bouleversante, importante et impactante que je vous conseille sans hésiter. Que ce soit pour découvrir ou redécouvrir l’histoire des femmes de Salem, de leur procès et de ce qu’a été leur vie. Que vous accrochiez ou non aux dessins, je trouve que cette BD vaut vraiment le détour.

Auteur    : Thomas Gilbert
Éditions  : Dargaud
Catégorie : Bande-dessinée / Historique
Pages     : 200

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « Les filles de Salem – Comment nous avons condamné nos enfants »

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s