Le ferry

« La vague de terreur qui a balayé la Suède. »

Le-ferry

Résumé.

« Le Stephen King suédois »

Ce soir, mille deux cents passagers se réjouissent de faire la traversée maritime entre la Suède et la Finlande, à bord du ferry luxueux qui les emporte sur la mère Baltique. L’espace de vingt-quatre heures, ils abandonnent derrière eux leur quotidien et se laissent aller à être quelqu’un d’autre.
Mais le mal rôde à bord. Et au coeur de la nuit, au milieu de l’immensité, il n’y a pas d’échappatoire possible. Surtout quand tout contact avec la terre ferme est mystérieusement coupé…
Si certains se comportent en héros, cette nuit fatidique fait surgir le pire chez d’autres – et à mesure que les disparitions inexplicables s’enchaînent, il devient vital que le ferry n’arrive jamais à destination…

Mon avis.

Lu dans le cadre du New Year book challenge 2018 pour la catégorie « Entame cette lecture que tu n’as toujours pas faite à cause de sa couverture » et accessoirement pour le mois de novembre, je dois vous avouer que je ressors de cette lecture avec un sentiment assez mitigé même si et ça c’est un bon point, l’histoire reflète à la perfection l’image de la couverture.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de plusieurs personnes qui ont décidé d’embarquer sur un luxueux ferry pour une traversée entre la Suède et la Finlande.
À bord, alcool, fêtes, désinhibition et rencontres sont de la partie, mais cette fois-ci, la traversée ne sera pas aussi idyllique qu’ils le pensaient.
Le mal rôde à bord et tout lien avec la terre ferme est définitivement coupé.
La vie de chaque personne est désormais en danger et si certains deviennent des héros et d’autres des « monstres », quelques-uns souhaiteraient que le ferry n’arrive jamais à destination.

Un huis clos en pleine mer, un ferry coupé du monde extérieur, le mal qui rôde à bord dudit ferry et qui compte bien nous faire passer un sacré moment de terreur et des chapitres très très courts, qui alternent entre les différents personnages et qui apportent beaucoup de peps à cette histoire très sanglante, ce roman avait de prime abord vraiment tout pour me plaire, mais voilà, parfois ça le fait et d’autres fois ça le fait moins et c’est malheureusement le cas cette fois-ci…

J’ai vraiment trouvé le début du roman très très lent, un peu mollasson et honnêtement, j’ai eu un mal fou à entrer dans l’histoire et quand enfin j’y suis parvenue, la moindre perturbation extérieure me faisait complètement décrocher et tout était à recommencer. Cependant, je dois admettre que quand l’action a enfin pointé le bout de son nez, j’ai trouvé l’histoire plutôt sympathique, mais ça restera sans plus. La vague d’hémoglobine qui a déferlé d’un seul coup dans l’histoire a été la goutte de sang qui a fait déborder le vase et franchement, c’était un peu trop pour moi et le mot trop est un peu ce qui caractérise le mieux ce roman pour moi. Trop de sang (ça en devenait vraiment dégoûtant), trop de lenteurs, trop de personnages, trop d’alcool et un peu trop de tout en fait.
Alors, tout n’est pas tout noir non plus je vous rassure et je dois vous avouer que j’ai quand même pas mal flippé par moment et que j’ai trouvé la fin plutôt très sympathique, même si en soi, elle ne rattrape pas le reste du roman qui ne me restera du coup, pas bien longtemps en mémoire.

Concernant les personnages, honnêtement, vu leur nombre, j’ai eu énormément de mal à me repérer et hormis deux ou trois auxquels je me suis plus ou moins attachée, les autres… bof, bof, il pouvait bien leur arriver n’importe quoi, je m’en moquais un peu.

En résumé, un thriller horrifique avec une excellente idée de base, mais qui pour ma part, ne m’a pas vraiment convaincu. Il y avait trop de sang, trop d’alcool, trop de personnages  et un peu trop de « gore » à mon goût.
Ceci dit, cela reste un avis tout personnel et je vous invite comme d’habitude, à vous faire  le vôtre 😉.

Auteur    : Mats Strandberg
Éditions  : Bragelonne
Catégorie : Thriller / Fantastique
Pages     : 492

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s