Glacé

Un thriller glaçant, mais…

Glacé

Résumé.

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic mélomane et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.

Mon avis.

Première lecture du Cold Winter Challenge 2018 dans la catégorie « Stalactites ensanglantées » et malheureusement pour moi, première petite déception.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Servaz, commandant intuitif et un peu hypocondriaque qui se verra confier l’enquête la plus étrange de sa vie. Un cheval vient en effet d’être tué et suspendu à plus de 2000 mètres d’altitude et ce, dans une position des plus étrange. Et si ce meurtre ne semble, à première vue, pas du ressort du commandant Servaz, il sera le point de départ de quelque chose de bien pire…

En commençant ce roman et au vu de son résumé, je m’attendais honnêtement à un thriller plein de rebondissements, d’intrigues et surtout assez angoissant et franchement,  tous les ingrédients étaient réunis pour en faire une lecture à la hauteur de mes espérances et qui du coup, me plaise énormément, mais malheureusement, cette fois-ci, ça ne l’a pas fait.
J’ai trouvé que ce thriller tenait plus, à mon avis et d’après l’idée que je m’en fais, d’un bon policier et les policiers et moi, pour être honnête, ça fait deux (du moins, la plupart du temps).

J’ai mis énormément de temps à entrer dans cette histoire que j’ai personnellement trouvé beaucoup trop longue autant dans ses descriptions que dans sa mise en place et honnêtement, pour moi, ça manquait un peu d’action. Les seules fois où la tension montait en puissance, elle redescendait aussi vite et malgré une histoire, et ça je tiens à le souligner, extrêmement bien menée dans laquelle je n’ai strictement rien vu venir concernant le déroulement de l’enquête et l’identité du meurtrier ou de la meurtrière et un style vraiment très agréable à lire et plutôt fluide, je me suis réellement ennuyée sur presque 500 pages avant qu’enfin l’histoire commence à me captiver et que je sois complètement dedans. Les dernières pages et la fin de cette histoire m’ont vraiment beaucoup plu, mais ça ne rattrapera malheureusement pas le reste de cette lecture.

Les personnages sont quant à eux plutôt agréables à suivre, bien campés et même si je ne les ai pas tous apprécié, j’ai trouvé le commandant Servaz plutôt attachant.

En résumé, une petite déception pour ce thriller qui traîne un peu trop en longueur, mais qui a cependant et je tiens à le souligner, une histoire de base assez solide et plutôt intéressante.

Auteur    : Bernard Minier
Éditions  : Pocket 
Catégorie : Thriller
Pages     : 725

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s