Les petites filles

« Les filles sont nées pour souffrir, dommage qu’elles ne soient pas des garçons. » Xinran

Les-petites-filles

Résumé.

Bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants, Lina est partie poursuivre ses études à Mou di, en Chine, Thomas, lui, enquête pour une ONG sur les disparitions (de petites filles essentiellement) qui sévissent depuis des décennies dans cette région reculée. La jeune femme accepte de lui servir d’espionne sur place. Elle découvre vite les ravages de la politique de l’enfant unique.
Mais ses questions vont semer le trouble dans le village. Quand un mystérieux assassin se met à éliminer un à un tous ceux qui semblaient savoir quelque chose, elle se sent pris au piège.
Réseaux d’adoption clandestins, mafia chinoise, trafics d’organes, prostitution… Oscillant entre passé et présent, un thriller dépaysant qui nous conduit au coeur d’une Chine cynique et corrompue, où la vie d’une petite fille ne vaut que par ce qu’elle peut rapporter.

Mon avis.

Lu dans le cadre de la lecture commune du groupe Il est bien ce livre, il fallait en ce mois de février, choisir un roman dont le titre comportait le mot femme ou fille. Je me suis donc tournée vers ce roman qui traînait dans ma PAL depuis un moment et qui me faisait un peu peur au vu de son sujet.

Nous allons y faire la connaissance de Lina, bénévole dans une association qui s’occupe d’enfants et qui, pour la poursuite de ses études universitaires, est décidée à se rendre en Chine. Elle fera là-bas la connaissance de Thomas qui enquête sur la disparition de plusieurs fillettes et qui lui demandera, en sa qualité d’étudiante, de se rendre à Mou di, petit village reculé et point de départ de toute cette enquête.
Sur place, elle se rendra rapidement compte que quelque chose cloche et qu’elle est loin d’être la bienvenue. Un mystérieux tueur va en effet s’en prendre à tous ceux qui sont susceptibles d’être au courant de quelque chose et la vérité qui en ressortira sera encore bien plus effroyable qu’elle ne le pensait.

L’autrice démarre son histoire vraiment très très fort en nous plongeant directement dans l’horreur avec une effroyable scène d’ouverture, glaçante au possible et qui m’a littéralement retournée l’estomac, j’ai d’ailleurs failli refermer mon livre pour passer à autre chose à cause de cette scène, mais comme ça aurait été un peu dommage, je me suis accrochée, et même si la suite n’est ni plus soft, ni plus paisible, j’ai vraiment adoré cette lecture émotionnellement parlant, assez déstabilisante.
Ce thriller a en effet pour toile de fond, un sujet assez difficile, mais malheureusement réel et réaliste qui ne pourra que vous bouleverser et qui traite entre autre, de la condition de la femme en Chine, mais aussi des très nombreux ravages engendrés par la politique de l’enfant unique.

C’est certes une histoire vraiment palpitante, haletante et très addictive, mais elle est aussi extrêmement révoltante et poignante. J’étais assez mal à l’aise lors de ma lecture, mais ne la regrette absolument pas. Je suis en effet vraiment « contente » d’avoir pris connaissance de ces pratiques et de cette partie de l’histoire de Chine, malheureusement bien réelle et je trouve que même si ce n’est pas agréable à lire, il est tout de même important d’avoir connaissance de ces choses-là.

Concernant l’enquête et la partie romancée de ce roman, je les ai trouvés plutôt bien menées malgré deux ou trois petites facilités et l’alternance des chapitres très courts ne fait que renforcer le côté addictif de ce roman, elle apporte en effet une vraie dynamique à l’histoire, qui en devient pour le coup, très difficile à lâcher. J’ai pour ma part eu mon lot de surprises, je suis restée sous tension jusqu’à la dernière page et une chose est sûr, ce roman me trottera un bon bout de temps dans la tête.

Concernant les personnages, je les ai plutôt trouvés bien campés malgré là aussi, deux ou trois petites invraisemblances et j’ai vraiment apprécié les suivre lors de cette enquête. J’ai cependant eu une petite préférence pour certains personnages secondaires que j’ai trouvé presque mieux amenés.

En résumé, un roman révoltant, poignant, déchirant et j’en passe, mais qui est pour le coup vraiment très bien écrit, documenté, addictif et qui m’a beaucoup plu. Une très bonne lecture.

Autrice   : Julie Ewa
Éditions  : Le Livre de Poche
Catégorie : Thriller
Pages     : 477

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

3 commentaires sur « Les petites filles »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s