L’exil – Kayla Marchal .1

Un premier tome très addictif et sans aucun temps mort…

L'exil-Kayla-Marchal-1

Résumé.

Ironique destin que d’être née morphe… sans forme animale ! Motif de honte pour sa famille, Kayla Marchal, petite fille de l’alpha, est considérée comme le maillon faible de la meute de la Vallée Noire. Aussi en est-elle chassée, elle qui n’a jamais mis un pied en dehors du territoire.

Alors qu’elle goûte enfin à la liberté et s’adapte à une nouvelle vie, les ennuis pointent à nouveau le bout de leur nez. Déjà trahie une fois par son clan d’origine, pourra-t-elle se fier à quelqu’un ? À Ian, le loup aussi beau qu’insupportable ? À Max, le renard au passé mystérieux ? Ou à Jérémiah, l’irrésistible humain ? Seul le karma en décidera – un karma déterminé à se moquer d’elle et à faire ressurgir certains fantômes du passé…

Mon avis.

J’ai enfin pris le temps de découvrir le challenge Once upon a book du mois d’avril 2019 (il était quand même temps), mais pour une fois, je ne suis pas mécontente de ce petit retard, le tome 2 sort en effet fin du mois de mai et vu le final du premier, ce n’est vraiment pas pour me déplaire…

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Kayla Marchal, petite fille de l’alpha de la meute de la Vallée Noire et accessoirement morphe, mais sans forme animale et pour une morphe, c’est quand même ballot.
Rejetée par sa meute et son propre grand-père qui décide de la mettre à la porte du jour au lendemain, Kayla va devoir quitter le seul endroit qu’elle connaît direction l’inconnu. Et alors qu’elle s’en sort plutôt pas mal, les ennuis sont de retour et ne sont pas prêts de la lâcher, et quand en plus elle ne sait plus vraiment à qui se fier, ça complique encore un peu la chose.

J’ai vraiment adoré cette lecture aussi entraînante qu’addictive et le moins que l’on puisse dire, c’est que ça bouge quand même pas mal.
Nous allons ainsi suivre Kayla Marchal dans sa toute nouvelle vie forcée, entre mystères, secrets, révélations, découverte de soi, des autres, de la vie en général et tout ça, avec de l’action, de l’amour et de l’humour.
Alors certes, l’intrigue est plutôt classique et n’a vraiment rien de transcendant, mais je l’ai personnellement trouvé hyper bien rythmée, bien menée et je ne me suis pas ennuyée une seule seconde et ça pour moi ça compte beaucoup. Et même si j’avais deviné deux, trois petits trucs de l’intrigue, j’étais quand même assez loin du compte et ça ne m’a aucunement empêchée d’être totalement prise dans cet univers qui ressemble un peu au nôtre et dont l’intrigue se passe en France (et ça c’est plutôt cool), mais avec des loups, des panthères et des renards.
Bref je me suis régalée de la première à la dernière page, j’ai eu beaucoup de mal à lâcher ma lecture et j’ai bavé aussi… rapport au renard 😂.

Les personnages sont quant à eux tout simplement géniaux et je les ai presque tous adorés.
Kayla est une jeune femme très attachante, un peu naïve et pourtant très perspicace, mais pas que, elle a aussi beaucoup de caractère et de repartie et j’ai adoré ça. Bref elle est forte et fragile à la fois, mais une chose est sûre, quand elle y va, elle sort les crocs. Le seul petit point négatif de sa personnalité et ce qui m’a aussi pas mal agacée dans l’histoire, c’est que dès qu’elle voit un torse musclé, ses hormones s’affolent… elle ne sait plus où donner de la tête et franchement, par moment, c’est assez lourdingue, mais en même temps, vu les spécimens qui se trouvent face à elle et le fait qu’elle ait toujours vécu à l’abri du monde extérieur, on va dire qu’on peut quand même la comprendre… un peu.
Les trois garçons face à elle (oui, oui trois) ont plus ou moins tous leurs qualités et leurs défauts, du moins de prime abord, mais je dois vous avouer que j’ai eu un petit faible pour Max… tout d’abord parce que j’adore les renards, mais si en plus l’homme qu’il cache est beau, mystérieux, gentil, protecteur et j’en passe, je ne réponds plus de rien. Face à lui les deux autres sont un peu beaucoup insignifiants, mais ils restent quand même sympas à suivre je vous rassure.

En résumé, un premier tome addictif et prenant, où l’action, l’humour et l’amour sont de la partie (même si je me serais bien passée des errances amoureuses de son héroïne) et quoi qu’il en soit, je lirai bien évidemment le tome 2 et j’ai même très, très hâte.

Autrice   : Estelle Vagner
Éditions  : J'ai Lu
Catégorie : Fantastique
Pages.    : 379
En bref   : Excellente lecture

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « L’exil – Kayla Marchal .1 »

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s