L’assassin du Marais

Un polar féministe rondement bien mené…

L'assassin-du-Marais

Résumé.

1849. C’est une première dans l’Histoire : une femme se présente aux élections législatives de Paris. Mais cette affaire politique inédite déplaît profondément.
Des femmes sont retrouvées sans vie. Un seul mode opératoire : la strangulation.
Un seul motif : la haine.
Dans ce climat de peur, Julie Paupelier s’inquiète de la disparition de son amie, Sidonie. Mais elle ne peut pas compter sur les autorités : la police est les journaux ont d’autres préoccupations. Son enquête l’amènera alors à croiser la route d’étranges personnages.

Qui aurait pensé qu’elle en viendrait à frayer avec un journaliste sexiste, une mystérieuse spirite et un membre de cette place si indifférente ?

Mon avis.

Un grand merci aux éditions Scrineo pour cette découverte.

Nouvelle lecture pour Le Club des Lecteurs Scrineo 2019, ce polar féministe dont l’intrigue se déroule au 19eme siècle, m’avait immédiatement attirée de par son résumé très intriguant, et même si je ne suis pas une grande adepte des romans policiers auxquels je leur préfère largement les thrillers, celui-ci sera assurément l’exception qui confirme la règle, et il n’a selon moi, absolument rien à envier aux « grands du genre ».

Dans ce roman, nous allons nous retrouver dans le Paris du 19eme siècle où pour la toute première fois de l’Histoire, une femme décide de se présenter aux élections législatives… et dans une société pétrie de préjugés et où l’égalité homme femme est loin d’être ne serait-ce qu’envisagée, cette annonce ne plaît pas forcément à tout le monde.
Des femmes dites « libres » commencent en effet à être assassinées et dans ce climat de peur, chaque disparition devient inquiétante.
Alors quand Julie Paupelier constate la disparition de son amie et collègue, elle s’inquiète et décide de tout mettre en oeuvre pour la retrouver. Ne pouvant compter sur les forces de police, elle s’alliera avec un journaliste sexiste, une mystérieuse spirite et un membre de la police un peu différent. Mais n’est-ce pas déjà un peu trop tard ?

Comme dit plus haut, je ne suis pas une grande fan de roman policier, ne lis que très rarement sur le sujet du féminisme et pourtant, ce roman m’a immédiatement tapé dans l’oeil. Je pense honnêtement que c’est principalement dû à la présence d’une spirite dans l’histoire et franchement, heureusement qu’elle était là… Sans elle je serais certainement passée à côté de cette lecture et ça aurait été bien dommage, parce que je l’ai vraiment adorée.

J’ai en effet immédiatement été happée par l’intrigue de ce roman et même si au tout début j’ai eu un peu de mal à cause du contexte féministe vraiment bien appuyé et qui fait que les femmes s’en prennent plein la figure (en même temps c’est un peu logique pour un roman qui traite du féminisme, mais ça m’a quand même bien énervée 😂), j’ai assez rapidement accepté ce côté de l’histoire vraiment très bien fait et me suis littéralement passionnée pour cette enquête.

Étant un livre jeunesse, je m’attendais à une enquête assez légère, plutôt basique et surtout pas trop noire et je vous le donne en mille, mais je me suis bien trompée…
Ce roman est en effet hyper bien rythmé, assez sombre par moment et honnêtement, je n’ai strictement rien vu venir.
Les pistes se forment, se croisent, se défont et laissent finalement le lecteur / la lectrice dans un flou total jusqu’à la toute fin et justement cette fin, parlons-en, je ne vais bien entendu rien vous en révéler, mais sachez juste que je l’ai vraiment trouvée jubilatoire.
Bref, dans ce roman, on doute de tout le monde, chacun est suspect, on a l’impression que rien n’avance et que l’enquête tourne littéralement en rond et résultat, on ne fait que stresser et on ne peut plus lâcher ce livre jusqu’à l’avoir fini.

Le côté féministe de l’histoire est quant à lui un énorme plus, car certains personnages féminins ont réellement existé et sont même des figures importantes de la cause féministe, d’ailleurs, à la fin du livre, vous pourrez retrouver une très courte biographie pour chacune d’elle, histoire de faire leur connaissance ou d’en apprendre un peu plus sur elles.

Concernant les personnages… l’intrigue étant située dans une autre époque, je dois vous avouer que j’ai eu un peu de mal avec certains personnages masculins, mais en général, je les ai plus ou moins tous appréciés dans l’ensemble. Ils sont en effet plutôt bien campés et ma foi très crédibles.
Petite anecdote un peu futile, mais que j’avais tout de même très envie de vous partager (allez savoir pourquoi 😂), j’ai adoré le nom de famille de Julie Paupelier, j’ai complètement bloqué la dessus et j’adore le prononcer.

En résumé, un polar féministe rondement bien mené et qui mêle à la perfection une intrigue créée de toute pièce par son autrice et des personnalités ayant réellement existé. C’est addictif, prenant, passionnant et en plus très bien écrit.

➤ Parution le 06/06/2019

Autrice   : Catherine Cuenca
Éditions  : Scrineo
Catégorie : Jeunesse / Policier
Pages     : 384
En bref   : Excellente lecture

 

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « L’assassin du Marais »

Répondre à The story of Jo Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s