Le livre sans nom

« Sanchez avait horreur que des inconnus entrent dans son bar. En fait, il détestait également les habitués, mais il les accueillait tout simplement parce qu’il avait peur d’eux. »

Le-livre-sans-nom

Résumé.

Santa Mondega, une ville d’Amérique du Sud oubliée du reste du monde, où sommeillent de terribles secrets… Un serial killer assassine ceux qui ont la malchance de lire un énigmatique livre sans nom… La seule victime encore vivante du tueur se réveille, amnésique, après cinq ans de coma. Deux flics très spéciaux, des barons du crime, des moines férus d’arts martiaux, une pierre précieuse à la valeur inestimable, quelques clins d’oeil à Seven et à The Ring… et voilà le thriller le plus rock’n’roll de l’année !

Diffusé anonymement sur internet en 2007, ce texte jubilatoire est vite devenu culte. Après sa publication en Angleterre et aux États-Unis, il a connu un succès fulgurant.

Mon avis.

Acheté un peu par hasard, mais aussi beaucoup à cause de son titre énigmatique et de son résumé très alléchant, je me dis que je devrais bien plus souvent choisir mes lectures au feeling sous peine de passer à côté de très belle pépite comme celle-ci…

Dans ce roman, nous allons faire un petit tour à Santa Mondega, petite ville oubliée du reste du monde, où il se passe vraiment beaucoup, beaucoup de choses… Un serial killer s’en prend aux lecteurs et lectrices d’un livre sans nom, deux flics sont à sa poursuite, l’une de ses nombreuses victimes se réveille enfin après cinq ans de coma et pendant ce temps… Des barons du crime et des moines férus d’arts martiaux sont eux à la recherche d’une pierre très précieuse, et le tout, dans un incroyable bordel.

N’étant pas spécialement fan des livres trop violents, avec déferlante de baston, d’hémoglobine et où tous les coups sont permis même les pires, j’avais un peu peur de me lancer dans cette lecture, qui m’a finalement beaucoup surprise et que j’ai plus qu’adorée.

Ce roman est en effet complètement déjanté, l’ambiance y est très sombre, il y a vraiment beaucoup de baston, une déferlante d’hémoglobine, des personnages à la dure, pas mal d’humour (noir) et surtout, beaucoup de références généralissimes.
Bref, c’est vraiment très agréable à lire, assez cinématographique, très prenant, addictif, tout simplement jubilatoire et honnêtement, ça me change vraiment des thrillers que je lis habituellement.
Pour vous donner un petit aperçu, sans spoils bien évidemment, vous pourrez en découvrant ce roman, faire la connaissance de moines pas très spirituels, du Grand Schtroumpf, de nonnes, de la très féline Catwoman, de Terminator sans Sarah Connor (dommage) et d’Elvis Presley (oui, oui), tout cela dans un thriller fantastique, ésotérique, mystico-rigolo à la mode western spaghetti et c’est vraiment topissime et rock’n’roll à souhait.

Bref vous l’aurez compris j’ai plus qu’adoré ma lecture et vu la fin, il me faut le tome 2, là, tout de suite, maintenant. Manque de bol pour moi, l’histoire se déroule à Halloween donc… j’attendrais Halloween.

Les personnages sont quant à eux vraiment très nombreux (en même temps pour un bain de sang, il faut du monde), mais tellement différents les uns des autres, que je n’ai eu aucun mal à les resituer. Leur seul point commun, il n’y en a pas un pour rattraper l’autre et quand on pense enfin avoir trouvé le pire, vous trouverez toujours le cran en dessous et c’est assez drôle et surprenant.

En résumé, un roman bourré d’hémoglobine, de testostérone, de baston, plein de caricatures ambulantes, de la vulgarité, de l’humour noir, des références et je n’ai qu’une chose à dire, c’était jubilatoire et c’est un petit coup de coeur.

Auteur    : Anonyme
Éditions  : Le Livre de Poche
Catégorie : Thriller fantastique
Pages     : 509
Ma note   : Petit coup de ❤️

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

6 commentaires sur « Le livre sans nom »

  1. J’ai pas mal hésité à lire ce roman à cause de sa réputation, car j’avais peur qu’elle ne soit pas à sa hauteur et qu’elle repose surtout sur la hype de ne pas connaître l’auteur. Ta chronique m’a non seulement rassurée, mais a en plus donné vraiment envie de le lire !

    Aimé par 1 personne

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s