Chaque chose en son temps

« Une histoire, deux époques. »

Chaque chose en son temps

Résumé.

« Hello ? Vous êtes là ? »
– Je suis là ! J’ai cherché ce que vous m’avez demandé.
Si c’est une guerre vraiment terrible contre les Allemands, il doit s’agir de la Première ou la Seconde Guerre mondiale.
Vous êtes en quelle année ? Demanda Blaise simplement.
« 1915, bien sûr. »
– Ah ! Maintenant, j’en suis certain ! C’est la Première !
Pas de silence, cette fois, mais une sorte de gémissement, de plainte émise par le néant qui flottait devant ses yeux.
 » Pourquoi Première ? Pourquoi Seconde ? Pensez-vous donc qu’il y en aura une autre ? Une autre… aussi grosse… aussi terrible ? Et après une troisième ? »

1915. À quelques kilomètres de la ligne de front, la jeune Reine, infirmière, transmet des lettres à un homme énigmatique, Louis Nikolic. Lorsqu’une explosion ébranle la demeure de cet étranger qui la fascine, la jeune fille trouve dans les décombres une surprenante machine dont le canon pointe vers une tache sombre surnaturelle.

2015. Deux enfants découvrent une tache noire dans le sous-sol de leur maison. Poussés par leur imagination débordante, Blaise et Quentin s’imaginent qu’il s’agit de l’entrée d’un monde intergalactique. Mais c’est une voix, celle de Reine, qui leur parvient…

Quel mystère se cache derrière ce portail temporel ?
Quelles conséquences le contact entre ces deux siècles aura-t-il pour Reine et sur l’Histoire ?

Une rencontre improbable et émouvante entre deux époques.
1918-2018 : 100 ans qui ont façonné l’Europe.

Mon avis.

Ce roman figurait sur ma wishlist depuis un petit moment et pour être honnête, je ne pensais pas le découvrir aussi tôt étant donné qu’il ne faisait pas franchement partie de ma liste de lectures « prioritaires ». Pour autant je n’ai pas vraiment fait la fine bouche en le découvrant à la médiathèque et me suis, pour ainsi dire, littéralement jetée dessus.

Dans ce roman, nous allons nous retrouver dans deux époques bien distinctes, toutes deux séparées de 100 ans.
Dans la première nous allons y faire la connaissance de Reine, infirmière de guerre, qui transmet depuis un petit moment des lettres à un énigmatique Louis Nikolic, et qui un jour va découvrir dans la maison de ce dernier une étrange machine qui pointe vers un trou noir.
Dans la deuxième, nous allons y faire la connaissance de deux enfants qui vont découvrir le même trou noir cette fois-ci situé dans le sous-sol de leur maison.
Un trou noir qui relie les deux époques, mais qui pourrait avoir quelques conséquences malheureuses sur le déroulement de l’Histoire…

Je ressors malheureusement assez mitigée de cette lecture pour laquelle je m’attendais honnêtement à tout autre chose au vu de la quatrième de couverture.
Je m’attendais bien évidemment à ce que cette histoire ait pour toile de fond la Première Guerre mondiale et donc à ce qu’il y ait une forte portée historique, mais je pensais aussi que le côté science-fiction serait bien présent, bien développé et qu’il serait peut-être même question de voyages dans le temps.

J’ai malheureusement trouvé ce dernier point vraiment trop peu exploité à mon goût et il n’est, à mon sens, que là pour servir la fin de l’histoire. Histoire qui se trouve donc être plus historique qu’autre chose, et bien qu’elle soit touchante, difficile et qu’en plus elle se trouve être un formidable rappel de cette période qu’est la Première Guerre mondiale, je ne m’attendais personnellement pas à cela et ce n’est pas forcément ce que je recherchais en débutant ce roman, qui du coup m’a paru un peu terne et pas aussi addictif et prenant que je l’espérais.

Ceci étant dit, l’histoire reste tout de même agréable à lire, très bien écrite et je me répète, mais ça reste un formidable rappel de ce pan de l’Histoire et un bel hommage à tous ces hommes qui ont fait la guerre.
Qui plus est, la fin m’a un peu réconciliée avec ce roman en général, l’émotion y était tout de même bien présente et je trouve que ça rattrape tout de même pas mal le reste de ma lecture.

Concernant les personnages, je n’ai personnellement pas vraiment réussi à m’attacher à eux.
Reine est certes touchante, courageuse, volontaire, mais malheureusement, la petite étincelle n’a pas eu lieu.
Les deux enfants c’est un peu pareil. On ne sait finalement pas grand-chose sur eux et je dois aussi avouer que quelques petits détails m’ont un peu gênée les concernant… Ils vivent tous les deux en 2015, l’un est apparemment au collège, et pourtant, il n’a jamais entendu parlé de la Première Guerre mondiale ou du moins ne s’en souvient pas vraiment… Bref, j’ai eu beaucoup de mal sur ce point.

En résumé, une lecture assez mitigée, pas comme je me l’imaginais au départ et qui, à mes yeux, manquait cruellement d’action et de rebondissements. Ce roman ne fait que dépeindre la vie de Reine et ce n’est pas ce que m’avait vendu la quatrième de couverture.

Auteur    : Lorris Murail
Éditions  : Gulf Stream
Catégorie : Young Adult / Science-Fiction
Pages     : 336
Ma note   : ★★★☆☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s