La fourmi rouge

« Un petit délice version Vania Strudel. »

La fourmi-rouge

Résumé.

Vania Strudel a 15 ans et :

☒ un père taxidermiste
qui l’emmène au lycée à bord de sa « ouafture »

☒ une ennemie jurée,
qui est aussi la fille la plus populaire du lycée

☒ un oeil qui part en vrille,
et une vie qui prend à peu près la même direction

BREF,
son existence est une succession de vacheries.

Mais un soir, elle reçoit un mail anonyme qui lui explique qu’elle n’est pas une banale « fourmi noire » sans ambition.

Elle serait plutôt du genre
FOURMI ROUGE.

Mon avis.

Nouvel emprunt médiathèque, le résumé totalement barré de ce roman n’a pas mis bien longtemps à me séduire et son héroïne elle, a réussi ce tour de force encore plus rapidement.

Nous allons ici faire la connaissance de Vania Strudel, 15 ans, dont la vie n’est pas franchement des plus agréables. Entre un père taxidermiste qui trouve que les plus beaux cadeaux d’anniversaire sont des animaux empaillés, une ennemie jurée qui lui en veut à mort, un oeil qui part en vrille et un quotidien vraiment bof bof, tout n’est pas toujours tout rose pour Vania… pourtant elle s’en contente plutôt bien jusqu’au jour où… un mail va tout changer.

J’ai vraiment adoré cette lecture jeunesse tout aussi drôle que touchante et dont l’histoire incisive et caustique m’a énormément plu.
C’est extrêmement drôle, émouvant, plein de tendresse, d’émotions diverses et variées et surtout, cette histoire est une très belle leçon de vie en général. Car si de prime abord ce livre est vraiment bourré d’humour, que son héroïne prend la vie avec une certaine légèreté, beaucoup d’aplomb et pas mal de détachement, toujours en mode Vania Strudel bien évidemment, ce livre aborde aussi beaucoup de sujets plus ou moins sensibles, et met en avant un très beau message de tolérance et d’acceptation de soi et des autres.

Bref, si vous voulez vous taper des barres de rire incroyables, de l’autodérision à gogo, des situations on ne peut plus rocambolesques, mais que vous êtes aussi prêt à être touchés, émus et à verser quelques larmes (ou au choix à pleurer comme une madeleine si vous êtes sensibles comme moi), je ne peux que vous conseiller de faire connaissance avec Vania Strudel.

Concernant les personnages, Vania est bien évidemment génialissime, pleine de vie, pétillante, directe (elle ne mâche pas ses mots ça c’est sûr), a un humour grinçant et incisif, et comme elle le dit elle-même, entre son quotidien pas folichon et son nom, mix parfait entre une marque de serviettes hygiéniques et une pâtisserie allemande, autant faire profil bas et s’entourer de personnes qui lui ressemblent.
Vous l’aurez compris, mais les autres personnages de ce roman sont tout aussi géniaux que Vania et je les ai vraiment tous adorés.

En résumé, un roman hilarant, bourré d’émotions et surtout, une très belle leçon de vie sur l’acceptation de soi, des autres, et sur la différence en général.
Une excellente lecture.

Autrice   : Émilie Chazerand
Éditions  : Sarbacane
Catégorie : Jeunesse 
Pages     : 254
Ma note   : ★★★★★

 

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s