Mers mortes #PLIB2020

Un roman aussi puissant qu’éprouvant.

Mers-mortes

Résumé.

Mers et océans ont disparu. L’eau s’est évaporée, tous les animaux marins sont morts.
Des marées fantômes déferlent sur le monde et charrient des spectres avides de vengeance. Requins, dauphins, baleines…, arrachent l’âme des hommes et la dévorent. Seuls les exorcistes, protecteurs de l’humanité, peuvent les détruire. Oural est l’un d’eux. Il est vénéré par les habitants de son bastion qu’il protège depuis la catastrophe, jusqu’au jour où Bengale, un capitaine pirate tourmenté, le capture à bord de son vaisseau fantôme.

Commence alors un voyage forcé à travers les mers mortes…
De marée en marée, Oural apprend malgré lui à connaître son geôlier et l’objectif de ce dangereux périple.

Et si Bengale était finalement la clé de leur salut à tous ?

Mon avis.

Merci aux éditions Scrineo pour cette lecture et cette déferlante de larmes.

Nouvelle lecture dans le cadre du Club des Lecteurs Scrineo 2019, j’attendais ce roman avec beaucoup d’impatience et suis vraiment très, très heureuse d’avoir eu la chance de pouvoir le découvrir en avant-première, car ce fut pour moi un énorme coup de coeur, même si au jour d’aujourd’hui, mon coeur ne s’en est toujours pas remis et que j’ai vraiment beaucoup de mal à passer à autre chose.

Dans ce roman Aurélie Wellenstein nous transporte dans un monde où mers et océans ont totalement disparus et avec eux, tous les animaux marins. Depuis cette catastrophe, des marées fantômes déferlent sur le monde et les spectres, avides de vengeance, n’hésitent pas à prendre leur revanche en dévorant l’âme des derniers survivants.
Seuls les exorcistes peuvent encore les combattre et faire en sorte que l’humanité perdure. Oural est l’un d’eux et prend son rôle très à coeur. Pourtant, le jour où Bengale, le capitaine d’un vaisseau fantôme le capture, sa façon de voir les choses va en être totalement bouleversée.

J’ai véritablement eu un énorme coup de coeur pour ce roman, qui m’a totalement chamboulée et m’a fait fondre en larmes à de nombreuses reprises. Il fera donc indéniablement partie des romans que je n’oublierai jamais et que je recommanderai sans aucune hésitation.

J’ai d’ailleurs encore beaucoup de mal à mettre des mots sur toutes les émotions qui m’ont traversée lors de cette lecture tant cette histoire a été brutale, puissante, percutante, très dure et en même temps, emplie d’espoir.
La partie « romancé » est certes extrêmement addictive, pleine de rebondissements et d’action, mais ce roman est bien plus que cela. C’est en quelque sorte l’histoire de notre monde et ce vers quoi il se dirige (sans les spectres je l’espère) si l’Homme continu à piller les océans et la planète en général.

Cette histoire m’a à la fois chamboulée, bouleversée, poussée dans mes retranchements et honnêtement, je ne compte plus le nombre de fois où j’ai perdu foi en l’espèce humaine lors de cette lecture et où je me suis sentie honteuse et mal à l’aise face à toute cette souffrance animale et cette violence découverte au fil des retours dans le passé que nous propose l’autrice, et dans ces moments-là, je n’avais qu’une envie… qu’ils les bouffent tous jusqu’au dernier.
Mais c’était bien évidemment sans compter sur ces magnifiques personnages et Trellia, cette petite dauphine, qui nous démontrent que tout n’est pas toujours tout noir, que tous les hommes ne sont pas des monstres et que quoiqu’il arrive, l’espoir est toujours permis.

En parlant des personnages justement, je les ai trouvés particulièrement touchants, bien campés et tout simplement parfaits.
À l’image d’Oural, ce jeune exorciste surprotégé par tous et dont la mission est des plus importante.
Bengale, ce capitaine de vaisseau fantôme, aussi énigmatique que troublant.
Et Trellia, cette petite dauphine qui m’a fait chavirer le coeur.

En résumé, un roman d’une puissance incroyable qui m’a à la fois bouleversée, tenue en haleine et qui m’a littéralement brisé le coeur. Je pense qu’il me marquera très, très longtemps et honnêtement, c’est quand je lis des histoires comme celle-ci que je me souviens à quel point la lecture apporte bien plus que ce que l’on pourrait croire et qu’une histoire quelle qu’elle soit est vraiment un fabuleux vecteur de messages et ici, ils sont très forts.
Un énorme coup de coeur.

Pastille-PLIB-2020

 

➤ Ce titre faisant partie des présélectionnés du PLIB 2020 je le republie aujourd’hui et vous encourage vraiment à le découvrir si ce n’est pas encore fait.

 

Autrice   : Aurélie Wellenstein
Éditions  : Scrineo
Catégorie : Fantastique 
Pages     : 368
PLIB 2020 : #ISBN9782367406602

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

7 commentaires sur « Mers mortes #PLIB2020 »

  1. Tu me fais un peu peur… Je ne l’ai pas encore lu (j’ai entamé une sacrée brique, donc ça prend un peu de temps), mais j’ai bien l’intention de me plonger dedans la semaine prochaine. Sauf que je suis très, très sensible à la souffrance animale, au point, parfois, d’arrêter des lectures parce que c’était insoutenable oO

    Et, pour avoir déjà lu d’autres livres de cette auteure, je sais qu’Aurélie Wellenstein ne fait pas dans la demi-mesure. Bref, je m’attends au pire (et en même temps, au meilleur ^^).

    Aimé par 1 personne

Répondre à Les Fantasy d'Amanda Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s