Martiens, go home !

C’était plutôt sympa Toto…

Martiens-go-home

Résumé.

Enfermé dans une cabane en plein désert, Luke Devereaux, auteur de science-fiction en mal d’invention, invoque désespérément sa muse – de toute évidence retenue ailleurs – quand soudain… on frappe à la porte. Et un petit homme vert, goguenard, apostrophe Luke d’un désinvolte « Salut Toto ! ».
Un milliard de Martiens, hâbleurs, exaspérants, mal embouchés, d’une familiarité répugnante, révélant tous les secrets, clamant partout la vérité, viennent d’envahir la Terre. Mais comment s’en débarrasser ?

Mon avis.

Lu dans le cadre du Pumpkin Autumn Challenge 2019 pour le menu « Automne astral » et la catégorie « You’re as sane I am ! », ce roman de science-fiction humoristique m’avait l’air plutôt sympathique lors de mon achat, et même si cette lecture n’a finalement pas été aussi transcendante que ce à quoi je m’attendais, j’ai tout de même passé un bon moment de lecture et j’ai parfois bien ri.

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance de Luke Devereaux, auteur de science-fiction en mal d’inspiration, qui pour essayer de la récupérer, part s’installer seul dans une cabane en plein désert.
Malheureusement pour lui cet isolement ne lui sera pas d’une grande aide, et à part tourner en rond il ne se passe pas grand-chose… jusqu’au soir où un petit homme vert toque à sa porte…
Au même moment d’autres extraterrestres vont apparaître un peu partout sur la planète et s’ils n’ont pas l’air dangereux de prime abord, ils sont vulgaires, dérangeants, familiers, trop curieux, collants et les humains ne souhaitent qu’une chose, qu’ils rentrent chez eux au plus vite.

Comme dit plus haut, cette lecture n’a pas été particulièrement transcendante, du moins  à mes yeux, mais j’en ressors tout de même avec une sacrée dose de bonne humeur supplémentaire, et pour une entrée en matière dans le monde de la science-fiction adulte, ça a plutôt était une belle première.

Ce roman est en effet très accessible même s’il date un peu, se lit très rapidement et niveau humour, on est plutôt bien servi…
L’arrivée de ces Martiens arrogants, effrontés, familiers et qui en plus fourrent leur nez partout pour révéler LA vérité aux yeux de tous, est en effet extrêmement drôle… Il est désormais impossible d’embellir ou d’arranger la vérité sous peine de révélations fracassantes et c’est tout simplement délectable.

Bref, c’est divertissant, anti-déprime, drôle et sur ce point, je me suis vraiment régalée.
Maintenant, du côté de l’intrigue en général, ça c’est un peu moins bien passé… Je trouve qu’elle n’apporte finalement pas grand-chose en termes de révélations et le fait de ne pas obtenir de réponses aux nombreuses questions que je me posai, reste tout de même un sacré point noir à mes yeux. Il s’avère aussi que si ma lecture avait vraiment bien commencé, je me suis un peu ennuyée dans la seconde partie, qui sans être totalement dénuée d’intérêts, elle apporte tout de même une belle matière à réflexion sur la folie, la perception de son environnement et j’en passe, est tout de même beaucoup moins truculente que la première partie.

En résumé, un roman de science-fiction sympathique, très drôle, qui donne matière à réflexion, mais qui restera pour moi au rang de simple « bonne lecture ».

Auteur    : Fredric Brown
Éditions  : Folio (SF)
Catégorie : Science-fiction 
Pages     : 216
Ma note   : ★★★☆☆ 3,5/5

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s