Alcatraz contre les infâmes bibliothécaires

Un roman un peu trop « original » à mon goût…

Alcatraz-contre-les-infâmes-bibliothécaire

Résumé.

Je m’appelle Alcatraz, j’ai treize ans, je suis orphelin et je ne suis pas gentil.
Laissez-moi vous dire une bonne chose : si un vieux bonhomme à la santé mentale douteuse débarque chez vous sous prétexte qu’il est votre grand-père et que vous devez l’accompagner dans une espèce de quête mystique… refusez sans hésiter.
Je fus obligé d’enfreindre cette règle ; c’était un cas de force majeur. Mais croyez-moi, c’est à ce moment-là que mon destin bascula, direction sacrifice, dinosaures, magie noire et infâmes bibliothécaires.

Mon avis.

Voilà un moment que je souhaitais découvrir la plume et l’univers de Brandon Sanderson, et même si j’ai déjà quelques romans de cet auteur qui m’attendent patiemment dans ma bibliothèque, en voyant celui-ci à la médiathèque, je me suis dit qu’il serait probablement idéal pour débuter et honnêtement, j’aurais mieux fait de m’abstenir…

Dans ce roman, nous allons faire la connaissance d’Alcatraz, 13 ans, orphelin et un peu destructeur sur les bords, ce qui lui vaut d’ailleurs de passer de famille d’accueil en famille d’accueil, jusqu’au jour où un vieil homme un peu étrange vient frapper à sa porte en lui annonçant d’emblée qu’il est son grand-père et qu’il doit absolument le suivre pour l’aider à sauver la planète… Un peu fou non ? Vous ne croyez pas si bien dire…

Je ne vais pas passer par quatre chemins, mais je ressors assez déçue de cette lecture, qui de prime abord avait vraiment tout pour me plaire avec ces dinosaures, ces bibliothécaires psychopathes, de la magie noire à foison, et j’en passe… mais voilà… je n’ai pas du tout accroché à ce roman un peu trop décousu, déroutant et loufoque pour moi.
Manque de bol, l’humour de l’histoire est un humour auquel je n’ai absolument pas adhère, et franchement entre les pouvoirs étranges du style la capacité à casser tout ce qu’on touche, celui d’arriver en retard ou encore celui de trébucher en cas de danger, peu de choses m’ont fait sourire et j’ai trouvé le tout beaucoup trop dans la surenchère.

Pour autant, il n’y a pas que des choses négatives dans ce roman et les positives sont quand même très sympas… telles que l’auteur qui s’inclut dans sa propre histoire et qui s’amuse avec ses lecteurs-rires, mais aussi d’eux, les dinosaures qui parlent et qui sont d’une méchanceté à en mourir de rire et l’originalité de l’histoire, à laquelle certes je n’ai pas adhéré, mais qui à le mérite d’être bien présente.
Maintenant pour être honnête, je ne lirai pas la suite, mais je vous encourage tout de même à découvrir cette saga jeunesse si elle vous tente.

Concernant les personnages, j’ai bien aimé la personnalité d’Alcatraz, par contre pour les autres, ça n’a pas du tout fonctionné. Je les ai tous trouvés bien trop loufoques et spéciaux à mon goût et préfère les laisser là où ils sont…

En résumé, un roman de fantasy jeunesse un peu trop déroutant et loufoque pour moi, auquel je n’ai pas du tout accroché, mais qui se trouve être, il faut dire ce qui est, très original.

Auteur    : Brandon Sanderson
Éditions  : Mango
Catégorie : Jeunesse / Fantasy
Pages     : 310
Ma note   : ★★☆☆☆ 2,5/5

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s