Ceux des limbes

« La forêt est devenue le territoire des limbes. Le risque de contamination se cache dans chaque zone d’ombre. Préparez-vous à vivre une expédition sous haute tension. »

Ceux-des-limbes

Résumé.

Du haut du Mont-Survie, Oto admire chaque jour la forêt qui l’encercle à perte de vue. Elle est si belle qu’il en oublierait presque ce qui se tapit sous les arbres. Mais lorsque la montagne s’endort, que les lumières s’éteignent et que les voix s’effacent, le vent résonne d’un chant inhumain, effroyable : le gémissement des limbes, les victimes de l’épidémie. Bientôt, Naha devra passer plusieurs jours et plusieurs nuits dans la forêt. Oto refuse de rester cloîtré en espérant le retour de celle qu’il aime plus que tout. Quitte à être une proie de plus, il va sortir lui aussi.

Mon avis.

Ce roman jeunesse figurait sur ma wishlist depuis un bon bout de temps, et comme en ce moment j’ai très envie de lectures post-apocalyptiques, fantastiques, avec des zombies et j’en passe… celui-ci m’avait l’air on ne peut plus approprié pour satisfaire cette envie du moment et franchement, il s’en sort vraiment très très bien.

Nous allons ici nous retrouver dans un monde post-apocalyptique, où la plupart des humains ont été décimés par une épidémie qui les transforme tout simplement en limbes (zombies)… C’est dans ce contexte que nous allons faire la connaissance d’Oto et de Naha, deux adolescents qui « survivent »  tant bien que mal avec d’autres personnes dans un lieu forteresse où absolument tout est cadré et sous contrôle. Leur vie se déroule plutôt tranquillement jusqu’au jour où Naha devra, comme d’autres adolescents, passer plusieurs jours et plusieurs nuits dans la forêt qui se trouve être le territoire des limbes, mais il est hors de question pour Oto de laisser Naha risquer sa vie pendant que lui l’attend tranquillement. Il décidera donc contre toute attente de l’accompagner dans la forêt à ses risques et périls…

J’ai vraiment beaucoup aimé ce roman jeunesse qui n’a certes rien d’exceptionnel, mais qui est tellement addictif et prenant qu’il se dévore sans aucun problème.
L’histoire est en effet extrêmement bien menée, intense, haletante, très efficace, prenante, immersive et ma foi plutôt bien rythmée si on oublie les 100 premières pages que j’ai personnellement trouvées un peu longuettes et durant lesquelles je me suis quelque peu ennuyée, mais rien de grave je vous rassure… car une fois bien prise dans l’histoire je n’ai plus pu m’arrêter et honnêtement, le reste du roman se dévore presque tout seul.

Les personnages sont quant à eux très agréables à suivre, plutôt sympathiques, mais il m’a tout de même manqué un petit je ne sais quoi pour que je les trouve attachants. J’ai malgré tout pris un réel plaisir en leur compagnie et pour le coup, ça m’a largement suffit.

En résumé, un roman jeunesse très sympathique, addictif au possible, haletant et suffisamment intense pour vous embarquer pour quelques heures de lecture riche en sensations et plutôt très agréables.

Autrice   : Camille Brissot
Éditions  : Syros
Catégorie : Jeunesse / Science-Fiction
Pages     : 474
Ma note   : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s