Arte – 8

Retour à Florence…

Arte-8

💔 Attention, ce tome est un tome 8. Vous pouvez, si vous le souhaitez, retrouver mon avis et le résumé du tome 1 juste ici.

Résumé.

Arte est de retour à Florence !
Alors que la jeune artiste retrouve ses marques auprès de Leo, son maître, elle commence à recevoir beaucoup de commandes en son nom propre. Cette reconnaissance croissante la ravit, mais elle ne peut s’empêcher de se poser des questions sur son avenir professionnel. Doit-elle continuer à se perfectionner dans le modeste atelier de Leo ? Ne devrait-elle pas rechercher la gloire ailleurs ? Et d’abord, qu’est-ce que le vrai bonheur pour une artiste peintre ?

Mon avis.

Alors que dans le dernier tome Arte prenait la décision de revenir à son ancienne vie, ce qui au passage me rendait folle de joie, je dois quand même avouer que maintenant qu’on y est, j’ai un petit pincement au coeur de devoir quitter quelques personnages avec lesquels j’avais appris à composer durant les derniers tomes, et qui, il faut dire ce qui est, vont quand même vachement me manquer. Je suis malgré tout ravie d’en retrouver d’autres (Leo en particulier) et comme toujours, j’ai vraiment adoré ce que l’on me proposait.

Arte de retour aux sources va en effet faire face à pas mal de nouveaux questionnements concernant sa vie et son métier d’artiste peintre, et va cette fois-ci être confrontée au statut social, à la place de la femme dans ce métier (encore et toujours), et au fait que l’on puisse rapidement se retrouver cantonné à une spécialité qui peut nous convenir et nous procurer satisfaction, ou pas…

Mis à part cela, ce tome 8 est un peu moins rythmé que les précédents, il ne s’y passe pas grand-chose qui fasse avancer l’histoire, mais, malgré cela, je me suis une nouvelle fois régalée et je ne suis absolument pas déçue du voyage.
Bref, c’est toujours plein de joie, de légèreté, Arte est toujours aussi inspirante et les sujets traités sont comme d’habitude très très intéressants.

En résumé, un huitième tome un peu plus « mou » que les précédents, où il ne se passe finalement pas grand-chose qui fasse avancer l’histoire, mais qui respire toujours autant le bonheur et la passion. J’ai adoré, comme d’habitude.

Autrice   : Kei Ohkubo
Éditions  : Komikku
Catégorie : Manga
Pages     : 190
Ma note   : ★★★★★

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s