Mujirushi – Le signe des rêves .1

Un manga à la fois surprenant et vraiment passionnant.

Mujirushi-Le-signe-des-rêves-1

Résumé

Gérant naïf et falot d’une petite manufacture d’objets en caoutchouc, M. Kamoda se voit placer sous séquestre pour fraude fiscale ; excédée, sa femme le quitte, et il est victime d’une escroquerie qui le laisse criblé de dettes… Alors qu’il erre sans but dans la ville avec sa fille Kasumi, à deux doigts de céder à des pulsions de désespoir, il va trouver sur sa route un étrange signe des rêves, qui l’amènera jusqu’à Paris pour l’aventure de sa vie, dans une série de manigances concentriques autour de la Dentellière, le chef-d’œuvre de Vermeer…

Mon avis.

Il n’a fallu que 3 mots inscrits sur une quatrième de couverture pour me donner une furieuse envie de découvrir ce manga dont je n’avais absolument jamais entendu parler (à savoir : « Une famille. Un tableau. Un mystérieux individu. »), et honnêtement, je ne m’attendais pas à me régaler à ce point…

Pour replonger rapidement dans l’histoire, nous allons ici faire la connaissance de Takashi Kamoda, un père de famille un peu naïf sur les bords, qui se laisse très facilement embarquer dans des situations improbables et qui, après une énième bourde et la faillite de son entreprise, va se faire quitter par sa femme et va se retrouver seul pour élever sa petite fille. Mais comme apparemment ça ne lui a pas servi de leçon, il va à nouveau se retrouver embarqué dans une bien étrange affaire avec sa fille, direction cette fois-ci Paris et le Louvre…

Sachant que j’apprécie de plus en plus les mangas au fil du temps, que je suis friande d’histoires mystérieuses avec des tableaux volés, cachés ou que sais-je… Il fallait absolument que je découvre celui-ci en urgence, et à peine le tome 1 refermé, je n’avais qu’une envie, me jeter sur le 2.

J’ai en effet adoré cette histoire pleine d’originalité, de mystères, où les personnages sont vraiment atypiques et qui m’a, il faut dire ce qui est, tenue en haleine de bout en bout. Qui plus est on a quand même la chance de visiter le Louvre en direct de son canapé au travers de l’histoire de son auteur et ce, même si je dois avouer qu’elle est parfois bien étrange et pleine de clichés français (assez drôle cela dit en passant).

Bref, ce manga est un régal pour les yeux, l’histoire est originale, intrigante, addictive à souhait et cerise sur le gâteau, parle quand même de la « Frââânce… sans façon ».

En résumé, une très belle découverte pour le premier tome de ce manga en deux « parties » seulement, que je trouve personnellement très agréable, captivant, plein de mystères et dont j’ai plus que hâte de lire la suite…

Auteur    : Naoki Urasawa
Éditions  : Futuropolis (Musée du Louvre)
Catégorie : Manga - Seinen 
Pages     : 144
Ma note   : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Un commentaire sur « Mujirushi – Le signe des rêves .1 »

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s