Le corps

Un ouvrage surprenant et une histoire à laquelle je ne m’attendais pas vraiment…

Le-corps

Résumé.

J’allais sur mes treize ans quand j’ai vu un mort pour la première fois. Parfois, il me semble que ce n’est pas si lointain. Surtout les nuits où je me réveille de ce rêve où la grêle tombe dans ses yeux ouvert.

Été 1960, quatre adolescents un peu fous s’élancent le long de la voie ferrée, à la recherche d’aventure, de frisson… de danger ?

Mon avis.

Croisé lors d’une petite expédition médiathèque, ce roman de Stephen King tombait on ne peut mieux pour satisfaire mon envie lecture du moment, du moins… c’est ce que je croyais.

Pour replonger rapidement dans l’histoire, nous allons ici faire la connaissance de quatre adolescents qui vont se lancer dans une aventure un peu folle et ma foi assez dangereuse. Ils vont en effet partir à la recherche d’un corps découvert il y a peu et pas encore signalé aux autorités, afin de s’en attribuer le mérite et de devenir les héros qu’ils aimeraient tant être.

Je ne sais pas pour vous, mais moi, quand je vois un roman de Stephen King, je pense immédiatement frissons, peur et horreur. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec l’envie de me faire quelques frayeurs, et je dois bien avouer que j’en ressors finalement assez déçue et n’y ai pas franchement trouvé mon compte.

Ce roman tient en effet plus d’un roman initiatique et d’une critique sociétale des années 60 à mes yeux, et même si c’est une nouvelle fois très bien écrit, que l’histoire en elle-même est assez touchante et que ses personnages sont très attachants pour la plupart, ce n’est malheureusement pas ce que je recherchais en débutant cette lecture.

Ceci dit, j’ai tout de même bien apprécié ce roman assez court, qui met à l’honneur l’amitié avec un grand A, les problèmes familiaux et qui surtout, va mettre la relation de ces quatre amis à rude épreuve face à la peur et au danger.
Petit bémol aussi concernant les dialogues homophobes et l’homophobie générale qui règne dans ce roman, qui certes se déroule dans les années 6O, mais que je tiens tout de même à souligner.

Concernant les personnages, j’ai trouvé ces quatre adolescents très touchants et honnêtement, entre celui qui se fait battre par son père, l’autre qui est totalement invisible, et j’en passe, ils ne sont franchement pas gâtés par la vie.

En résumé, un roman assez touchant et intéressant, mais qui n’a malheureusement pas su combler mon envie de lecture et qui restera pour cela, une petite déception pour moi.

Auteur    : Stephen King
Éditions  : Albin Michel
Catégorie : Thriller
Pages     : 313
Ma note   : ★★★☆☆

 

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s