Wilder girls

« Ils nous ont dit d’attendre et de rester en vie… »

Wilder-girls

Résumé.

Une île sauvage, trois amies inséparables, une descente aux enfers.

Voilà bientôt dix-huit mois qu’un mal inconnu, la Tox, a frappé l’île Raxter. Dix-huit mois que le pensionnat pour jeunes filles qui en occupe la pointe a été mis sous quarantaine.
D’abord, la Tox a tué les enseignantes, une à une, puis elle a infecté les élèves, dont les survivantes portent désormais ses monstrueux stigmates dans leur chair.
Coupées du reste du monde, cernées par les bêtes mutantes qui rôdent dans les bois alentour et livrées à elles-mêmes, celles qui restent n’osent plus sortir de l’enceinte de l’école. Jour après jour, elles attendent le vaccin que le gouvernement leur a promis.
Hetty et ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, se serrent les coudes malgré les privations, bien déterminées à lutter ensemble jusqu’au bout…

Mon avis.

Voici un roman qui me faisait très très envie depuis un moment, à cause de son résumé tout d’abord, puis de sa couverture à la fois originale et très étrange. Je me suis donc lancée dans cette lecture avec pas mal d’attentes, et si j’en ressors plus que convaincue, je trouve tout de même que la fin laisse vraiment à désirer et pour être honnête, j’en suis assez déçue.

Pour replonger rapidement dans l’horreur de cette histoire, nous allons ici faire la connaissance d’Hetty et de ses deux meilleures amies, Byatt et Reese, qui, depuis 18 mois maintenant, ont été placées en quarantaine avec le reste des élèves du pensionnat qu’elles fréquentaient. Et si la maladie a déjà décimé pas mal de monde, celles qui restent se sont rapidement transformées et attendent patiemment un vaccin promis par le gouvernement… Et entre les privations, l’isolement total, le danger qui rôde autour d’elles et les promesses non tenues, les filles se rendront rapidement compte qu’elles ne pourront compter que sur elles-mêmes et qu’il n’y a qu’une chose à faire… survivre.

J’ai vraiment beaucoup aimé cette lecture, un peu glauque je vous l’accorde, mais qui se trouve aussi être très prenante, addictive, et j’ai adoré ça.
L’ambiance de cette histoire est absolument géniale, et entre mensonges, suspens, révélations et descriptions légèrement dégueulasses, il devient assez rapidement difficile de sortir de cette lecture, qui va nous nous entraîner dans des lieux obscurs et flippants, où le danger rôde sans cesse et où la force de caractère devient un peu une nécessité… et heureusement, les filles en ont.

Malheureusement tout n’est pas aussi rose dans cette lecture et si l’histoire reste dans son ensemble un beau coup de coeur, la fin est quant à elle un petit flop qui vient un peu gâcher le reste. Je l’ai en effet trouvée beaucoup trop précipitée, bien trop ouverte à mon goût et il faut dire ce qui est, mais l’autrice nous laisse clairement en plan, sans aucun indice quant à la suite et au potentiel devenir… ou pas… des personnages. Bref, c’est frustrant, un peu décevant et j’ai comme la désagréable impression qu’il me manque un morceau de l’histoire.

Les personnages, majoritairement féminins et ça c’est très cool, sont extrêmement bien campés, attachants, assez nuancés, et honnêtement, j’ai beaucoup aimé les suivre dans cette histoire aussi sympathique que glauque.

En résumé, j’ai adoré ce roman d’horreur féminin, addictif et glauque à souhait, que j’ai littéralement dévoré, mais qui me laisse tout de même un goût un peu amer de par sa fin précipitée et assez décevante.

Autrice   : Rory Power
Éditions  : Robert Laffont
Catégorie : Horreur / Young Adult
Pages     : 439
Ma note   : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s