Il faut sauver la sorcière

« Une plongée au coeur de la chasse aux sorcières au XVII e siècle. »

Résumé.

Dan la petite ville de Bergheim, un étrange phénomène se produit une nuit parmi les vaches du père Clauss. Les habitants accusent alors Rose, la guérisseuse aux cheveux roux, de leur avoir jeté un sort et d’être une sorcière. Suzel et ses deux frères, Peter et Willi, décident d’enquêter pour sauver d’un injuste procès et d’une mort atroce celle qui a guéri leur grand-mère . Entre humour et frissons, ce roman te plongera dans l’ère de la chasse aux sorcières.

Mon avis.

Petit roman jeunesse découvert totalement par hasard au détour d’un rayonnage de médiathèque, il ne m’a pas fallu bien longtemps avant d’être convaincue d’emprunter ce livre, et pour tout vous dire, le titre à lui seul avait déjà fait les trois quarts du boulot…

Nous allons ici être projetés à Bergheim, un petit village a priori très tranquille jusqu’à une fameuse nuit où un phénomène plus qu’étrange va se produire et mettre directement en péril la tranquillité de ses habitants et la vie de Rose, jeune guérisseuse qui sera alors accusée de sorcellerie. Mais c’était bien évidemment sans compter sur Suzel et ses deux frères qui vont tout mettre en oeuvre pour l’innocenter et faire tomber le ou les vrais coupables.

J’ai particulièrement apprécié ce petit roman jeunesse dont l’histoire se déroule non seulement tout près de chez moi, et qui se trouve en plus être très intéressant, addictif, instructif, et ce, que ce soit pour les plus jeunes ou ceux qui le sont un peu moins.

C’est très bien écrit, accessible, vraiment bien rythmé, et j’ai trouvé l’idée d’inclure une partie très importante de l’Histoire de la sorcellerie dans une histoire jeunesse fictive et entraînante, certes déjà vu, mais ça n’en reste pas moins bien trouvé et selon moi idéal pour faire découvrir ce pan de l’Histoire aux plus jeunes. Qui plus est, au-delà de tout ce qui est sorcières et sorcellerie purement et simplement, cette histoire souligne aussi de belles valeurs de tolérance, d’acceptation des différences, d’entraide et ça, c’est toujours très sympa.
En effet, ces procès et accusations se basaient, selon moi, plus sur la peur de l’inconnu et de la différence, et je trouve personnellement que c’est extrêmement bien retransmis ici.

Cerise sur le gâteau et pas des moindres, un cahier historique qui permet d’en apprendre un peu plus sur la « vraie » histoire se retrouve en fin de roman et est, je trouve, vraiment très intéressant sans être rébarbatif.

Bref, même si ce roman reste axé très jeunesse, je n’ai comme d’habitude pas boudé mon plaisir et ai adoré suivre ces petits personnages très attachants, courageux et tout simplement adorables.

En résumé, très bonne lecture pour ce roman jeunesse intéressant et vraiment bien mené, qui parle de sorcières et de sorcellerie, mais aussi de courage, de tolérance et d’entraide. Une belle pépite.

Autrice      : Florence Jenner - Metz
Illustrateur : Benjamin Strickler
Éditions.    : La Nuée Bleue
Catégorie.   : Jeunesse 
Pages        : 132
Ma note.     : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s