Même les araignées ont une maman #PLIB2021

« Cette fille n’est pas seulement bizarre. Elle est un gros bloc de mystère enseveli sous une épaisse couche de secrets. »

Résumé.

Depuis quelque temps, Thomas ne dort plus. Il a de quoi être inquiet : son chat a disparu alors qu’un tueur d’animaux sévit en ville… Une nuit, il distingue une silhouette dans son jardin. Malgré le masque d’opéra chinois qui cache son visage, Thomas reconnaît Emma, sa voisine. Ce qu’il ne sait pas encore, c’est qu’Emma est télépathe, et que ce don extraordinaire pourrait peut-être les mener jusqu’au tueur. Ou mener le tueur à eux.

Mon avis.

Ce roman découvert via les 137 présélectionnés du PLIB 2021 ne faisait officiellement pas partie de ma propre sélection ou encore des 25 romans qui ont eux la chance de poursuivre l’aventure 2021, mais il ne me faisait néanmoins pas moins envie que les autres et n’ai donc pas pu résister bien longtemps en le voyant à la médiathèque.

Nous allons ici faire la connaissance de Thomas, un adolescent qui va, malheureusement pour lui, être confronté à la disparition de son adorable chat, ce qui arrive me direz-vous, sauf que là, pour couronner le tout, il y a également un tueur en série d’animaux complètement maboul qui sévit dans sa ville et là, c’est tout de suite une toute autre histoire… Et alors qu’il attend désespérément, nuit après nuit le retour de son chat, Thomas va faire la connaissance d’une très étrange jeune fille qui campe dans son jardin et qui se trouve aussi être l’une de ses proches voisines qui vit enfermée seule avec son père et qu’il ne connait que de réputation… Emma. Une adolescente très spéciale qui souffre d’un don peu commun, la télépathie, elle peut en effet capter absolument toutes les pensées des gens qui l’entourent et ça pourrait potentiellement les mener directement jusqu’au tueur, ou les mettre en danger.

J’ai vraiment beaucoup aimé ce thriller fantastique rondement bien mené, hyper haletant, et ma foi assez… saignant par moment. L’histoire est assez profonde, bien impactante, dynamique, prenante de la première à la dernière page, et honnêtement, si au départ j’ai eu un peu peur d’être directement confrontée à des araignées en pagaille, heureusement pour moi j’ai très vite été rassurée en découvrant petit à petit que seul le titre de ce livre y faisait référence, et ce, même s’il met en scène un fou furieux qui n’hésite pas à tisser sa toile pour piéger ses victimes.

Bref, je me suis régalée tout au long de cette lecture, n’est rencontré aucun temps mort dans cette histoire prenante à souhait, finalement assez crédible du point de vue du thriller, dont le suspens monte crescendo sans jamais redescendre et qui nous offre, je trouve, une galerie de personnages vraiment bien campés.

Ils sont pour la plupart très attachants, et si je n’ai pas tout de suite accroché avec Emma, qui est quand même un tantinet étrange, j’ai appris à l’apprécier au fur et à mesure de ma lecture et l’ai finalement presque autant aimé que Thomas, qui est au passage un garçon très attachant. Concernant le tueur, c’est une autre histoire… même si je ne l’ai pas apprécié pour ce qu’il est, ce qui est assez normal, j’ai été véritablement bluffée par la manière dont l’auteur a réussi à nous faire entrer dans sa tête en nous partageant toute sa cruauté, sa noirceur, sa manière de penser et son escalade meurtrière véritablement flippante.

En résumé, j’ai été plus que conquise par cette lecture aussi glauque qu’addictive, qui nous propulse directement dans la tête d’un psychopathe et dans l’univers de la télépathie où toutes les pensées ne sont pas toujours « bienveillantes », et qui, malgré le côté étrange qu’amène Emma à cette histoire, m’a plus que convaincue.

Logo_PLIB2021
Ce roman ne fait officiellement pas partie des 26 sélectionnés pour le PLIB 2021, mais il est tout de même très très sympa et ne peux donc que vous le conseiller s’il vous tente.

Auteur     : Alain Gagnol
Éditions   : Syros
Catégorie  : Thriller / Fantastique
Pages      : 459
Ma note    : ★★★★☆
Plib 2021  : #ISBN9782748526684

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « Même les araignées ont une maman #PLIB2021 »

Répondre à Callysse Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s