La quête onirique de Vellitt Boe

Une quête qui ne m’a personnellement pas plus convaincue que cela…

Résumé.

Vellitt Boe a raccroché sa pèlerine et son bâton de marche il y a longtemps pour embrasser une carrière académique au Collège des femmes d’Ulthar. À l’automne de sa vie, la voilà cependant contrainte d’arpenter à nouveau les Contrées du rêve : Clarie Jurat, l’une des ses plus brillantes élèves, a disparu en compagnie, dit-on, d’un homme du monde de l’éveil. Ses pas la conduiront jusqu’à Celephaïs et par-delà la Mer cérénarienne, où son chemin croisera celui d’un certain Randolph Carte…

Mon avis.

Livre reçu dans l’une de mes box Once upon a book, ce roman m’avait l’air de premier abord assez original, particulièrement plaisant, et je me réjouissait donc de le découvrir. Malheureusement pour moi après lecture cela s’avère être une toute autre histoire et je dois vous avouer avoir eu énormément de mal à en venir à bout.

Nous allons ici faire la connaissance de Vellitt Boe, qui, suite à la disparition de l’une de ses plus brillantes élèves, partie soi-disant en compagnie d’un homme du monde de l’éveil, va devoir se mettre en quête de cette dernière pour la ramener saine et sauve dans le monde des rêves, et vu les dangers qui la guettent, cela ne va pas être une partie de plaisir…

Si ce roman avait a priori tout pour me plaire, je ressors malheureusement plus que mitigée de cette lecture et ce, pour plusieurs raisons… La première et la principale étant que je n’ai absolument pas accroché à l’univers de l’autrice, certes très novateur et qui, après renseignements, explore l’univers de H. P. Lovecraft en balayant tous les aspects plus négatifs de cet auteur, comme par exemple sa misogynie, ce qui est plutôt sympa… mais dont découle aussi ma seconde problématique, je pense, à savoir ma méconnaissance totale des oeuvres de ce dernier, qui m’a à coup sûr porté préjudice et m’a vraiment donné la sensation d’être totalement perdue.

Mis à part cela et hormis le côté très prenant et mystérieux de l’ambiance générale du roman, le reste ne m’a malheureusement pas non plus convaincue. J’ai trouvé le tout assez lent, me suis ennuyée à plusieurs reprises, me suis clairement perdue dans le récit, et si certains passages étaient assez « plombants » à mes yeux, d’autres étaient à contrario beaucoup trop rapides à l’image de la fin qui m’a pour le coup totalement laissée sur ma faim.

Bref, mon ennui et mon manque de connaissances de l’univers de H. P. Lovecraft ne m’ont assurément pas aidée lors de cette lecture, qui ne me laissera pour le coup pas un excellent souvenir, mais qui a tout de même l’air de beaucoup plaire… donc avis aux connaisseurs.

En résumé, un roman dont l’univers balance doucement entre rêves, cauchemars et réalité qui ne m’aura personnellement pas convaincue plus que cela et au bout duquel j’ai eu énormément de mal à venir. Bref, une petite déception.

Autrice   : Kij Johnson
Éditions  : J'ai Lu
Catégorie : Fantasy
Pages     : 221
Ma note   : ★★☆☆☆ 2,5/5

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s