Rocaille #PLIB2021

Un premier roman aussi sombre que lumineux…

Résumé

Gésill ne dort plus depuis qu’il est mort.

Assassiné puis ramené à la vie par les Funestrelles, des brigands sans scrupules qui voudraient le voir reprendre son trône, l’ancien roi Gésill n’a plus goût à rien.
Son sang vert, autrefois seule source de végétation de la Rocaille, s’est tari. Il pourrit. Seul un représentant des Magistres, ces êtres mythiques exterminés par les ancètres de Gésill, pourrait y remédier.
Aussi, lorsque les Funestrelles, accompagnés du défunt, se mettent en quête de trouver un jeune homme qu’on dit leur dernier descendant, ils sont loin d’imaginer que leur découverte ébranlera toutes leurs certitudes. Sur la Rocaille comme sur eux-mêmes.

Mon avis.

Lu dans le cadre du PLIB 2021, ce roman est l’un de ceux qui me tentaient le moins parmi tous les présélectionnés de cette année, mais aussi, l’un qui me faisait, entre guillemets, le plus peur. Et même si finalement cette lecture n’aura pas été une révélation, je dois admettre m’être bien trompée à son sujet et avoir réellement passé un chouette moment de lecture en sa compagnie.

Nous allons ici faire la connaissance de Gésill, un roi assassiné puis ressuscité par des brigands qui voulaient le voir reprendre sa place sur le trône… Mais quand on est mort, on pourrit (oui c’est assez dégueu) et la seule façon de ne pas encore dépérir davantage serait de s’adjoindre les services d’un Magistre… Petit problème, il n’en reste qu’un. Gésill et les Funestrelles vont donc se lancer à sa recherche afin de redonner sa force au défunt roi et le faire remonter sur le trône ni vu ni connu.

Un peu réfractaire lors de la lecture du résumé de ce roman, j’ai rapidement oublié mes craintes et mes aprioris concernant ce dernier et me suis totalement laissée embarquer dans cette aventure, certes pas exempte de défauts, mais à l’univers extrêmement bien construit, original et assez étonnant.
Un univers où le vert côtoie l’aride, où la mort coopère avec la vie et où la lumière laisse souvent place à l’obscurité et vice versa.

C’est bien écrit, original, extrêmement riche, captivant, assez glauque par moment, et si l’austérité de l’univers ajoute énormément de mystère à l’histoire, j’ai aussi trouvé que cette dernière manquait un peu de rebondissements, d’entrain et de peps par moment. Je me suis en effet ennuyée à plusieurs reprises lors de ma lecture, même si, il faut le dire, cela n’enlève absolument rien à la qualité de ce premier roman qui dépote quand même pas mal et qui vaut vraiment le détour.

Concernant les personnages, je les ai personnellement trouvés très bien construits, attachants, très énervants aussi par moment, mais je les ai globalement tous bien apprécié avec leurs qualités et leurs défauts.

En résumé, très bonne lecture pour ce premier roman de l’autrice, qui est mon sens hyper bien construit, dont l’univers est assez bluffant, et qui nous maintient tout au long de notre lecture à la frontière entre le vert et le gris, la lumière et l’obscurité et la mort et la vie.

logo_plib2021
Ce roman fait partie des 5 finalistes pour le PLIB 2021 et a été une très bonne découverte pour moi.

Autrice   : Pauline Sidre
Éditions  : Sillex
Catégorie : Fantasy
Pages     : 408 (E-Book)
PLIB 2021 : #ISBN9782490700035
Ma note   : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « Rocaille #PLIB2021 »

Répondre à Callysse Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s