La ville sans vent #PLIB2021

Un premier tome très inventif, mais un peu trop dense à mon goût…

Résumé.

À dix-neuf ans, Lastyanax termine sa formation de mage et s’attend à devoir gravir un à un les échelons du pouvoir, quand le mystérieux meurtre de son mentor le propulse au plus haut niveau d’Hyperborée.
Son chemin, semé d’embûches politiques, va croiser celui d ‘Arka, une jeune guerrière à peine arrivée en ville et dotée d’un certain talent pour se sortir de situations périlleuses. Ca tombe bien, elle a tendance à les déclencher…
Lui recherche l’assassin de son maître, elle le père qu’elle n’a jamais connu. Lui a un avenir. Elle un passé.
Pour déjouer les complots qui menacent la ville sans vent, ils vont devoir s’apprivoiser.

Mon avis.

Nouvelle lecture dans le cadre du PLIB 2021, ce roman ne me tentait de prime abord pas vraiment au vu de son résumé assez étrange, et même si cette lecture n’a finalement pas été si désagréable que cela, je n’ai pas non plus été réellement transportée par l’histoire, même si, soyons honnête, l’univers reste quand même assez bluffant.

Nous allons ici faire la connaissance de Lastyanax, un jeune homme vivant à Hyperborée sur le point de terminer sa formation de Mage, et d’Arka, qui est quant à elle une jeune guerrière tout juste arrivée en ville, à la recherche d’un pan de son passé. Deux personnes aussi différentes l’une que l’autre, qu’a priori tout sépare, mais qui, pour la bonne cause, vont devoir apprendre à s’apprivoiser suite à plusieurs événements plus ou moins dramatiques.

Je n’ai personnellement, et au contraire de pas mal de personnes, pas réellement accroché à ce roman, certes très inventif et très riche, mais un tantinet trop lent et dense à mon goût dans le déroulement de son intrigue.

Je n’ai en effet à aucun moment réussi à entrer totalement dans cette histoire assez fournie, d’une grande richesse, un peu trop lourde à mon sens quand l’action est au ralenti, mais je pense sincèrement que cette problématique est principalement due à la mise en place de l’intrigue et de l’univers ma foi assez intéressant et fourmillant de plein de petits détails… et honnêtement, c’est plus une question de feeling qu’autre chose.
Je tiens donc tout de même à souligner les points positifs de ce roman, à savoir, son originalité, son intrigue bien ficelée et pour le coup, vraiment bien écrite. Je n’ai d’ailleurs absolument rien vu venir des différents événements qui se profilaient doucement à l’horizon et c’est, je dois l’avouer, ce qui m’a un peu motivée à aller au bout de ma lecture.

Les personnages sont quant à eux très agréables à suivre, bien campés, et si l’histoire en soi n’est pas forcément ma tasse de thé, eux, c’est autre chose. Je les ai réellement trouvés très attachants, touchants et vraiment bien développés.

En résumé, un premier tome qui ne m’aura personnellement pas plus convaincue que cela, mais qui reste malgré tout une lecture assez sympathique que je vous invite vraiment à découvrir, ne serait ce que pour la richesse de son univers et de ses personnages.

logo_plib2021
Ce roman fait partie des 5 finalistes du PLIB 2021, et même s’il ne m’a pas forcément plus plu, je vous invite vraiment à le découvrir par vous-même.

Autrice   : Eléonore Devillepoix
Éditions  : Hachette jeunesse
Catégorie : Fantasy / Jeunesse
Pages     : 442
PLIB      : #ISBN9782017108443
Ma note   : ★★★☆☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

2 commentaires sur « La ville sans vent #PLIB2021 »

Répondre à Callysse Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s