La nuit n’est jamais complète

Une découverte aussi addictive qu’oppressante…

Résumé.

La route à perte de vue au milieu d’un désert de rocaille. Arielle et Jimmy parcourent le bitume au volant de leur vieille Ford. Mais quand le père et la fille tombent sur un barrage de police et sont obligés de passer la nuit sur place tout dérape… Ils se réveillent abandonnés, naufragés de l’asphalte, avec trois autres rescapés. A quelques kilomètres de là, deux immenses tours métalliques se dressent, cadavres rongés par la rouille et le temps. 
Quelques maisons en tôles froissé se serrent pour se protéger du vent. Cette ancienne mine sera leur refuge. Ou leur pire cauchemar…
Mais ce voyage au coeur des ténèbres est-il vraiment un hasard ?

Mon avis.

Reçu dans mon Ptit Colli du mois de juin 2021, ce roman faisait partie de ma wishlist depuis déjà un certain temps, et a ma foi eu le grand mérite de me sortir d’une période de lecture assez difficile où pas grand-chose ne trouvait grâce à mes yeux.

Nous allons ici faire la connaissance d’Arielle et de Jimmy, un père et sa fille qui vont se retrouver tous deux obligés de faire une halte imposée en tombant par malchance sur un barrage de police alors qu’ils roulaient déjà depuis un certain temps. Une halte qui va d’ailleurs très rapidement se transformer en cauchemar quand ils vont finalement se réveiller en compagnie d’autres voyageurs seuls et complètement abandonnés.
Ils vont alors tous décider de faire route vers une ancienne mine désaffectée qui sera leur seul refuge, mais aussi, accessoirement, leur pire cauchemar. Mais cette situation est-elle seulement due au hasard ?

J’ai vraiment adoré cette lecture au suspens implacable, très addictive et où la psychologie tient vraiment une place très importante, selon moi. C’est sombre, haletant, assez glauque, mystérieux, très oppressant, et les chapitres, très courts, intensifient à mon sens cette sensation de malaise, d’oppression et cette tension qui menace d’éclater à tout moment, mais invitent également à toujours vouloir en savoir plus, encore et encore.

Bref, c’est une lecture vraiment très addictive, et même si je dois avouer que la fin ne m’a pas non plus transcendée dans son intégralité, vu que j’avais vu venir une partie de la chute finale, l’autre partie m’a par contre littéralement bluffée de par ses révélations aussi horribles que sidérantes.

Ce roman est qui plus est très bien écrit, extrêmement bien construit, fluide, et alors que dire de l’histoire… qui est à mes yeux vraiment bien menée et dont l’ambiance est absolument géniale.

Concernant les personnages, je les ai pour ma part trouvés extrêmement bien campés, assez attachants pour certains et ont tous, je trouve, une très belle dimension psychologique qui ajoute encore un gros plus à l’histoire.

En résumé, très belle claque pour ce thriller horrifique aussi glauque que prenant, où chaque chapitre nous plonge un peu plus dans l’horreur et où chaque révélation nous propulse vers une fin, certes pas exceptionnelle non plus, mais vraiment pas mal du tout. Une très belle lecture.

Auteur    : Niko Tackian
Éditions  : Pocket
Catégorie : Thriller
Pages     : 256
Ma note   : ★★★★☆

Publié par

Grande dévoreuse de livres et blogueuse en herbe, je suis aussi une maman chat comblée et une grande gourmande.

Un commentaire sur « La nuit n’est jamais complète »

Répondre à Ju Annuler la réponse.

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s